Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 14:59

DOCUMENTS A IMPRIMER
 

  • une fiche, pour t'aider à préparer ton oral du Brevet,
  • une fiche pour présenter ton sujet et découvrir l'évaluation,
  • une carte mentale pour récapituler l'essentiel.

 

"Clic" pour agrandir les images

Préparer l'oral du Brevet
Préparer l'oral du Brevet
Préparer l'oral du Brevet

CALENDRIER

 

Chers élèves de 3e,
Vous allez commencer à vous préparer pour le DNB,
et notamment à l’épreuve orale.


3 fiches sont indispensables :
- Sujet d’oral du DNB à rendre obligatoirement à votre professeur principal.
- Liste des Sujets pour l’oral, afin de vous guider dans votre choix.
- Préparation de l’oral du Brevet, pour préciser attentes et barème.

En ligne sur ESIDOC :
- Un diaporama pour vous guider dans votre préparation
https://0831657a.esidoc.fr/site/classes/3e/brevet


Cette préparation va comporter 4 grandes étapes :


1. Choix et dépôt des sujets – avril
• Vous devez rendre la fiche Sujet d’oral complétée à votre professeur
principal. Elle sera indispensable pour l’évaluation.
• Votre sujet portera sur un projet réalisé de la 6e à la 3e, en rapport avec
l’histoire des arts, un EPI (Enseignements pratiques interdisciplinaires),
un Parcours (Avenir, Citoyen, Santé, EAC = Éducation Artistique et
Culturelle). Vous pouvez consulter la liste des sujets.
Exemples de sujets : le projet d’orientation (qui parlera du stage en entreprise,
rapport de stage, recherches personnelles…), un EPI (Semaine des langues en
5e…), un projet culturel (les courts-métrages en musique et français…).
• Vous pouvez consulter votre professeur principal sur Pronote du 26 au 30 avril.
Puis rendre la fiche sujet à votre retour au collège, du 3 au 7 mai.
• Des corrections éventuelles seront acceptées jusqu’au 21 mai, si vous vous rendez
compte que le sujet ne convient pas.


2. Préparation de votre présentation orale - avril-mai
• Vous devez préparer votre oral. Pensez à faire une introduction, un plan
organisé, une conclusion... Nous vous conseillons de suivre l’ordre de la fiche
Préparation de l’Oral du Brevet et les conseils du diaporama en ligne sur
ESIDOC / Classes / 3e / Brevet.
• Nous vous suggérons de vous appuyer sur un support visuel (diaporama…) qui
ne sera pas noté, mais facilitera votre présentation.
• Attention, celle-ci n’est pas un exposé classique, mais vous devez expliquer
comment vous avez travaillé autour du projet choisi, les objectifs, ce que
cela vous a apporté…
• Vous devez aussi être prêt à répondre aux questions du jury sur votre
sujet. Celui-ci attendra de vous que vous soyez capable de vous exprimer
clairement et de façon argumentée.


3. Entraînement et correction – mai
• Un créneau de présentation en classe vous sera communiqué.
• Le professeur vous fera des retours et conseils pour vous permettre
d’améliorer votre présentation pour le Jour J.
• Pensez à utiliser la fiche Préparation de l’Oral du Brevet, pour noter ses
remarques et faire le point sur les points à retravailler.
• Des créneaux de remédiation seront proposés à partir du 25 mai entre
13h30 et 14h.


4. Épreuve orale – juin
• Les horaires de passage et n° de jury vous seront communiqués avant.
• L’épreuve sera notée sur 100 : 50 points pour la maîtrise du sujet / 50
points pour la maîtrise de l’expression orale.


N’hésitez pas à questionner vos professeurs en classe et Mme Bernos
sur Pronote, si vous avez besoin d’informations et conseils complémentaires.
 

VADE-MECUM POUR L’ORAL DU BREVET

 

 

MAITRISE DU SUJET

Le discours doit être fluide et non pas un énoncé creux, ni un listing d’actions… Il ne s’agit pas de suivre la fiche au pied de la lettre. Elle est un guide, pour donner des idées et nos attentes. Il n’y a pas de connaissances particulières à retenir, ce qui peut être rassurant, mais il s’agit de prendre du recul par rapport à ce que l’on a fait / appris au cours d’un projet et être capable d’en rendre compte.

 

LE SUJET :

On présente clairement de quoi l’on va parler. Si c’est du stage, situer clairement où on l’a réalisé… sinon il est difficile pour le jury de comprendre de quoi on va parler ! On présente le fond, la méthodologie, certes, mais en rapport avec un contenu précis qui doit apparaître clairement. La façon de présenter son travail doit avoir du sens : si on évoque les matières concernées, on précise en quoi elles ont été un support pour ce travail.

 

LA REALISATION :

Si on présente ses coéquipiers, etc, on précise pourquoi, ce que cela a apporté au travail, en quoi cela a pu être important ou pas.

C’est surtout l’occasion de parler des différentes étapes du travail. Quand il s’agit du stage, on peut parler de ce qui s’est passé avant (la recherche, la lettre de motivation, le CV, le premier contact, les difficultés et aides éventuelles…) / pendant (les différentes étapes du stage, ce que l’on a observé au jour le jour, sans entrer dans le détail) / après (la rédaction du rapport).

 

LES OBJECTIFS :

Quel était le but de ce travail / projet ?

Pour le stage cela peut-être : savoir rédiger un CV / Lettre de motivation ; découvrir le monde de l’entreprise / tel ou tel métier ; construire son projet d’orientation…

 

L’ELARGISSEMENT PERSONNEL :

Qu’est-ce que cela a permis d’apprendre / comprendre / retenir ?

Pour un stage, expliquer si on a été conforté dans une voie ou pas du tout…

 

LES SOURCES :

Etre capable de dire sur quoi on s’est appuyé au cours de ce travail (documents, rencontres…) et citer avec précision :

* Les cours

Nom du prof (matière) : cours sur…

* Les interviews

Nom de la personne (profession). Date et lieu de la rencontre

 

* Les livres

AUTEUR. Titre, Editeur, date

 

* Les sites Internet

AUTEUR. Titre de la page consultée. Titre du site. Date de mise à jour. Adresse

 

 

LE SUPPORT :

S’il y en a un, il doit permettre au jury de suivre agréablement la présentation orale. Cela peut-être une carte mentale, un diaporama powerpoint ou prezzi…

Il doit comporter peu de texte (essentiellement le plan), mis en page de façon claire (attention à taille et choix des polices, couleurs…).

Le support visuel doit être… visuel ! Il est donc souhaitable d’y ajouter des illustrations qui apportent un plus par rapport au discours : photos prises pendant le stage, photos du projet réalisé, etc.

 

 

MAITRISE DE L’EXPRESSION ORALE

L’expression orale compte pour moitié de la note.

S’entraîner devant les parents, les copains… Il faut être à l’aise avec ce que l’on va raconter, maîtriser son discours.

 

UTILISER LA LANGUE AVEC PRECISION

C’est un oral certes, mais on attend un français correct : pas d’expressions trop familières, de tournures approximatives…

Attention aux erreurs courantes (complément de nom introduit par la préposition « de » et non « à », « bien que + verbe » ou « malgré + substantif »...)

 

PRENDRE EN COMPTE L’INTERLOCUTEUR

Il faut essayer de parler avec conviction, implication…

Faire attention à sa tenue le jour J : pas de jogging, de jean troué… On essaie de donner une bonne image de soi.

 

SAVOIR PRESENTER SON POINT DE VUE

S’appuyer sur les cours de français sur l’argumentation.

On peut avoir apprécié ou non quelque chose, mais le jury attend de l’élève qu’iol soit capable d’expliquer pourquoi, avec des arguments.

 

 

EXEMPLES DE QUESTIONS POUR L'ENTRETIEN

 

Sur le Rapport de stage

 

AVIS PERSONNEL

  • Est-ce que ce stage t’a plu ?

  • Quelle représentation avais-tu de ce métier avant de faire ton stage ?

  • Quels sont pour toi les avantages / inconvénients de ce métier ?

  • Qu’aimerais-tu faire plus tard ?

  • Sais-tu quelles études seraient nécessaires ?

  • Quelles qualités / compétences seraient importantes pour ce métier ?

 

 

STAGE

  • Pourquoi as-tu choisi de faire ton stage là ?

  • Qu’as-tu appris au cours du stage ?

  • Raconte-nous une journée type ?

  • Quel a été le parcours de la personne qui t’a encadré ?”

  • Penses-tu avoir les qualités nécessaires pour faire ce travail ?

 

 

ENTREPRISE

  • Quel était l’organigramme de l’entreprise ?

  • Avait-elle des contacts avec des fournisseurs ? Des clients ?

  • Fallait-il utiliser du matériel spécifique ?

 

 

METIERS

  • Connais-tu d’autres métiers dans le même domaine de formation ?

 

 

SOURCES
Onisep → qu’est-ce que c’est ?

Autres ?

 

 

BONUS

  • As-tu fait d’autres projets marquant cette année ?

  • Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Partager cet article
Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 18:34
Tout Doux Liste

Dans le magazine Respire n°13 du février - Mars 2019, l'article "Défendre ce qui est important" par Tracy Calder évoque le "Principe d'Eisenhower", repris par différentes personnes à partir de la citation ci-dessus, pour aider à mieux organiser ses tâches en fonction de leur importance et de leur urgence (Matrice Eisenhower).

Quand on se sent débordé, se poser la question de l'importance et de l'urgence de chaque tâche que l'on a à accomplir peut aider à se sentir moins noyé dans l'océan des choses à faire... Et transformer sa "To do Liste" en "Tout Doux Liste"...

Le tableau ci-dessous peut aider à classer ses tâches, que l'on soit élève ou enseignant (même si les contraintes ne seront pas toutes à fait les mêmes...), en se posant la question de celles qui sont importantes ou non, urgentes ou non...
 

Tout Doux Liste

1. Urgent et important  : les tâches que l'on doit faire rapidement.

Réviser une interro... Préparer un devoir à rendre pour un élève / ses cours pour un prof...


2. Important, mais pas urgent : les tâches qui comptent pour soi, qui nourrissent nos objectifs personnels et que l'on peut programmer pour plus tard, voire diviser en plusieurs fois si elles sont trop importantes.

Ce à quoi nous aspirons profondément : Créer... Apprendre un instrument de musique... Pratiquer un sport...


3. Urgent, mais pas important : les tâches pour lesquelles on peut se faire aider.

Pour les adultes il s'agit des tâches générées par d'autres (appels, E-Mails, réunions...) et qui  prennent souvent beaucoup de temps sur les tâches 1 et 2...

Quant aux enfants et ados, qui ont davantage de temps que leurs aînés, se sont souvent eux à qui on demande d'aider dans des tâches quotidiennes incontournables (mettre la table, débarrasser le lave vaisselle...).


4. Pas urgent et pas important : les tâches que l'on peut éliminer ou différer.

Les distractions qui ne correspondent pas à une aspiration profonde : aller sur les réseaux sociaux, regarder la télé...

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 20:02

Le "croquinote" ou "sketchnoting"

est une technique de prise de notes visuelle.

 

Elle permet de...

  • synthétiser et organiser les informations (cours, texte, vidéo...)
  • favoriser la mémorisation
  • créer des affichages visuels attrayants

 

En utilisant...

  • mots-clés ou des phrases très courtes
  • dessins, pictogrammes...
  • mise en page : graphie, couleurs, cadres...

 

Un exemple célèbre de croquinotes...

Léonard de Vinci !

 

QUELQUES IDEES POUR REALISER SON CROQUINOTE...

En format portrait et structure linéaire

En format portrait et structure linéaire

En format paysage et structure centrée + compartimentée

En format paysage et structure centrée + compartimentée

CONSEILS POUR CROQUINOTER A PARTIR D'UNE LECTURE...

Souligner les mots-clés et dessiner sur ce que l'on doit résumer.
 

Griffonage sur le livre de

AKOUN, Audrey / BOUKOBZA, Philippe / PAILLEAU, Isabelle.

Apprendre avec le sketchnoting : 

Comment ré-enchanter les manières d'apprendre grâce à la pensée visuelle. 

Eyrolles, 2017

EXEMPLE DE STRUCTURE DE CROQUINOTE

à proposer aux élèves comme première approche

Ici : Présentation d'un monstre de conte, Français, 6e

Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !
Faire des croquinotes !

Des sites qui parlent du Sketchnoting...

 

 

 

 

Des sites pour réaliser des Infographies

(équivalent numérique du Sketchnoting)

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 20:29

Qu’est-ce qu’un cahier interactif ?

Un « cahier interactif » ou « lapbook » est un support pédagogique mis en forme, décoré et illustré, et qui permet de garder une trace de ses apprentissages de manière ludique et esthétique.

 

Il regroupe des informations sur un sujet précis : leçon de conjugaison ou de littérature, notion de mathématiques, recherche en histoire, géographie, ou sciences…

 

A quoi ressemble un cahier interactif ?

Ce support peut être plus ou moins élaboré : il peut prendre la forme d’une affiche, d’une pochette ou encore d’une feuille A4 ou A3 pliée en deux.

Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"

Recherche Google Images avec le mot-clé "lapbook"

 

Les informations, textuelles ou illustrées (cartes, schémas, dessins, photos…), sont présentées et organisées de manière particulière :

 

– livrets de différentes formes à feuilleter ou à déplier.

– pochettes ou enveloppes contenant des fiches, des lettres, des jeux…

– languettes à tirer.

– disques à tourner avec une attache parisienne.

- volets à rabattre.

- post-it.

etc. !

Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"

 

Pourquoi le cahier interactif favorise-t-il

l’apprentissage et la mémorisation ?

 

On peut l’utiliser pour apprendre :

- réviser les notions acquises en classe (plutôt qu’avec une fiche linéaire).

- découvrir de nouvelles notions, s’il est la forme donnée à la production finale d’une recherche.

 

En le construisant, on retient mieux, car :

- Il faut chercher les contenus dans le cours, un livre ou sur Internet.

- Il faut choisir sous quelle forme les mettre en scène.

- Il faut fabriquer son support en écrivant, dessinant, coloriant, découpant, collant, pliant…

- Il faut le manipuler pour le relire et découvrir les informations :

 

c’est une lecture active, qui fait appel à la fois à la mémoire visuelle et kinesthésique.

 

 

 

Comment fabriquer un cahier interactif ?

 

 

1- Définir son projet :

  • Est-ce que je veux réviser un cours, présenter un exposé ?…
  • Dans quelle matière ou projet ? Sur quel thème ?
  • Quand dois-je l’avoir fini ?
  • Quelles sont les ressources dont je dispose : dans mon cours, au CDI, sur E-SIDOC ?...

 

2- Se poser des questions

  • Utiliser le questionnement Quintilien (le QQQOCCP)
  • Faire le point sur ce que l’on sait déjà, si possible sous forme de carte mentale.

 

3- Chercher les réponses aux questions

  • Dans son cours.
  • Grâce à différents supports, dont je note les références : livres, magazines, sites Internet…

 

4- Réfléchir à la meilleure façon de mettre en valeur les informations

  • Lister ses idées.
  • Regarder des idées de cahiers interactifs en ligne.
  • Télécharger des formes.

 

 

Je peux m’aider de la fiche "Cahier interactif" ci-dessous.

Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"

Un exemple : Cahier intéractif sur

les monstres dans la mythologie grecque

réalisé en français, classe de 6e

Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"
Faire un "cahier interactif" ou "lapbook"

et des conseils de mon Carnet de Recherche.

Quelles sont les ressources qui peuvent m’aider ?

 

 

Conseils pour la réalisation en pdf

QUELQUES VIDEOS POUR MONTRER

COMMENT LES CONSTRUIRE / MANIPULER

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 18:29

Quand on arrive au collège, une des difficultés est d'arriver à s'organiser, avec de nombreuses matières et un emploi du temps qui change tous les jours.

 

Remplir un tableau hebdomadaire, que l'on regarde chaque soir, peut aider à ne pas oublier de mettre les bonnes affaires dans son sac pour le lendemain.

 

Organiser son sac de cours

 

LE DOCUMENT A TELECHARGER EN PDF ET IMPRIMER

ou à recopier sur une feuille.

 

Si besoin, on peut en faire plusieurs exemplaires, pour distinguer les semaines A / B, les modifications ponctuelles d'emploi du temps...

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 16:17

Pour mémoriser ses cours,

on peut noter en quelques mots-clés et / ou dessins, ce que l'on a appris dans la journée.

 

Une anecdote (météo du jour, anecdote amusante...)

peut aider à se remettre dans le contexte

où l'on a entendu l'information pour la première fois.

 

 

Feuille de suivi de mes connaissances

D'après le livre d'Eric GASPAR :

Explose ton score au collège : le cerveau et ses astuces... Réussir, c'est facile !

Belin, 2015.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 18:52

Les flashcards peuvent être appelées

« Cartes Mémoire », « Cartes Repère » ou encore « Fiche de repérage »...

 

© Photo M Bernos

 

Le principe :

Une flashcard comporte une info sur le verso et une info liée sur le recto.

 

L’objectif :

C'est de favoriser les révisions, seul ou à plusieurs.

Cela permet notamment d’apprendre et retenir :

  • des définitions
  • des mots de vocabulaire dans une langue étrangère
  • des dates et événements historiques
  • les capitales de chaque pays
  • les tables de multiplication
  • les réponses à des questions qui pourraient tomber à un devoir

 

Quoi noter dessus ? (recto / verso)

  • image / mot qui la désigne (pour les plus jeunes ou langues étrangères)
  • définition mathématique / formule
  • opération / résultat (multiplications…)
  • question / réponse
  • personnage historique / dates de naissance et de mort
  • artiste / ses œuvres d’art célèbres (en mots ou images)

 

Comment les utiliser ?

En regardant la question et en retrouvant la réponse,

Ou 

En lisant la réponse et en déduisant la question.

 

Comment se les procurer ?

- Les acheter toutes faites (Cartatoto…)

- Les fabriquer soi-même : préférable pour stimuler la mémoire…

 

Vous êtes plutôt kinesthésique ?

  • Utiliser une carte nécessite la manipulation, le toucher, l’écriture.
  • Faire une carte suppose d’être actif et auteur du processus :

sélectionner les infos, rédiger questions et réponses, choisir mots ou images…

 

Vous êtes plutôt auditif ?

  • Inscrivez des mots et des phrases sur vos cartes.

 

Vous êtes plutôt «visuel»

  • Privilégiez les images : schémas, photos, graphiques…

 

NB : logiciels en ligne : 

Jmemor : http://jmemor.free.fr

 

Quizlet : https://quizlet.com

Mode d’emploi pour créer des fiches :

http://metral.info/sites/default/files/creation_fiches_quizlet.pdf

Mode d’emploi pour les imprimer :

http://metral.info/sites/default/files/quizlet_imprimer_cartes.pdf

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 16:31

 

1) Qu’est-ce qu’une carte mentale ?  (ou carte heuristique)

 

Ton cerveau pense en images et en couleurs…

 

Quand tu entends « maison », qu’est-ce qui te vient à l’esprit ?

Le mot « maison » ou l’image d'une / de ta maison ?

 

C’est généralement une image en couleurs qui nous vient à l’esprit !

 

* Si tu veux te rappeler de ta maison (ou de n’importe quoi d’autre),

le meilleur moyen est de la dessiner.

 

* Si tu veux la décrire avec des mots,

tu vas faire une liste des pièces, des meubles…

 

La carte mentale permet d’associer les deux, mots et images !

Tu peux organiser tes idées

      -->  en les ajoutant au fur et à mesure…

       -->  en mémorisant plus facilement…

 

Ex : Fais une carte mentale de ta maison

- Au centre, tu écris « Ma Maison » dans un cadre en forme de maison.

- Autour, tu traces des lignes de différentes couleurs, une par pièce.

- Tu ajoutes une image (symbole), qui caractérise chaque pièce.

 

Faire une carte mentale

© Mme Bernos

 

Tu viens de faire ta première carte mentale!

 

 

 

Tu peux utiliser une carte mentale pour...

 

-> Noter des idées, préparer un plan (rédaction, oral)...

-> Prendre des notes sur un livre, pendant un cours...

-> Relire, réviser et mémoriser un cours...

-> Faire une fiche de lecture...

 

 

 

2) Comment faire une carte mentale ?

 

Ex : Tu peux maintenant faire la carte mentale de ce que tu aimes

 

- Ecris dans un cadre « Mes Goûts »

 

- Dessine 5 branches de couleurs différentes + un symbole pour chacune :

         livres, informatique, musique, sports, animaux

 

- Propose au moins 3 exemples pour chaque branche.

 

 

Faire une carte mentale
Faire une carte mentale

© Mme Bernos

 

 

Peux-tu ajouter des branches autour de l’image centrale ?

Peux-tu ajouter des branches secondaires autour des branches principales ?

 

Une carte mentale n’a pas de limites !

 

 

 

Voici quelques conseils supplémentaires…

 

 

- Au centre : écris l'idée principale dans un cadre

 

- Autour, trace les branches principales.

Une carte commence en haut à droite et se lit dans le sens des aiguilles d'une montre.

 

- Choisis des mots simples et clairs.

Ecris un mot par branche.

 

- Choisis des couleurs pour différencier les idées.

 

- Ajoute des images pour faciliter la lecture de la carte.

 

 

 

"Clic" pour agrandir l'image

Faire une carte mentale

Quelques exemples de cartes mentales

réalisées par des élèves

 

Faire une carte mentale
Faire une carte mentale
Faire une carte mentale
Faire une carte mentale
Faire une carte mentale
Faire une carte mentale
Faire une carte mentale

 

3) Cartes mentales à la main ou avec un logiciel

 

Faire une carte mentale à la main est le meilleur moyen pour mémoriser.

Si tu dois faire une carte mentale personnelle,

ce n’est pas nécessaire que d’autres que toi puissent la comprendre…

 

Si tu dois la partager, il faut qu’elle soit vraiment lisible.

Tu peux utiliser un logiciel, par exemple Free Mind avec Windows.

et Mind Node avec Mac OS 

 

En ligne ou en logiciel gratuit à télécharger :

Framindmap

 

Un logiciel payant : ImindMap

(pas très cher sur une tablette)

 

 

 

4) Sources

 

Tu trouveras de nombreuses informations complémentaires sur Internet.

Mots clés : carte mentale, carte heuristique, mind mapping…

 

NB : Il existe d’autres façons visuelles de synthétiser ses idées :

webbing, spidermap, sketchnotting ou croquinote…

 

 


 

 

Sitographie

 

Des sites intéressants sont regroupés sur Pinterest.

Notamment la Galerie de cartes mentale

Et une vidéo qui explique clairement comment faire.

 

 

Pour les élèves

 

BUZAN, Tony

Mind Maps for kids : the shortcut to success at school. Thorsons, 2003

Le seul livre adapté pour les élèves, à ma connaissance (les autres sont destinés aux adultes). Je m'en suis très largement inspiré pour cette séance.  En anglais

 

 

Pour les parents

 

AKOUN, Audrey / PAILLEAU, Isabelle

Apprendre avec la pédagogie positive : à la maison et à l’école, (re)donner à vos enfants le goût d’apprendre. Eyrolles, 2014

Ces deux thérapeutes  sont très favorables à l’utilisation des cartes mentales pour aider les enfants à apprendre. Un chapitre du livre y est consacré.

 

 

Voir aussi

Partager cet article
Repost0