Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 22:31

Quelques pistes de réflexion :
quels livres avoir dans le fonds d’un CDI ?
quels livres faire étudier en lecture cursive pour le cours de français ?





Désherber

Avant d’acheter de nouveaux ouvrages et pour les mettre en valeur, désherber les rayons du CDI est une première étape.

On peut se reporter à l’article sur le désherbage dans la rubrique n°7, «Réflexions»…
http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-16106843.html



Connaître l'offre éditoriale

Voir les articles :
- de la rubrique n°2 « Connaître et choisir la littérature jeunesse », dont « Editeurs et collections de littérature jeunesse » :
 http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-13631116.html .


- de la rubrique « Bibliographies » : http://lebateaulivre.over-blog.fr/pages/03__Bibliographies-130298.html

- de la rubrique « Ressources sur la littérature jeunesse » avec des liens vers des sites proposant des bibliographies sélectives :
 http://lebateaulivre.over-blog.fr/pages/01__Ressources_sur_la_litterature_jeunesse-130300.html




Prendre en compte la démarche pédagogique

QUESTIONS A SE POSER AU PREALABLE

1- Qui veut-on faire emprunter ?

•    Une classe entière en lecture cursive pour le cours de français ?
•    Les élèves du club CDI ?
•    Les élèves sur leur temps libre ?

2- Quelles sont nos attentes pédagogiques ?

•    Faire réaliser un travail précis sur le livre ?
•    Donner le goût de lire ?

On ne proposera probablement pas les mêmes ouvrages en lecture «libre» et dans le cadre d’un travail…

« L’école doit amener les élèves à des compétences de lecture qui leur donnent accès à des formes littéraires aussi diversifiées que possible. » conseille Françoise Lagache dans La littérature de jeunesse, la connaître, la comprendre, l’enseigner, chez Belin. Il convient d’essayer d’orienter les élèves vers des textes d’une certaine qualité littéraire, dans le cadre d’un cours de français. Et ils sont nombreux, en littérature jeunesse.

En outre, certains théoriciens et pédagogues, comme François de Singly, pensent qu’il ne faut pas scolariser toutes les lectures, ne pas investir tous les secteurs de l’édition jeunesse, afin que les élèves puissent prendre des initiatives dans leurs lectures autonomes. Les séries, les novellisations, les romans d’Héroïc Fantasy… sont ainsi davantage à proposer dans le cadre d’une lecture libre que pour un travail scolaire.


FAIRE EMPRUNTER UNE CLASSE ENTIERE
Lecture cursive pour le cours de français
 
1- Tenir compte des programmes
http://eduscol.education.fr/D0082/accueil.htm
 
→ 6e : genres narratifs : le conte
→ 5e : révisions des genres narratifs, la farce
→ 4e : le roman épistolaire, le fantastique, le théâtre
→ 3e : le journal intime, l’autobiographie


2- Constituer des "réseaux de lecture" sur…
→ un auteur
→ un genre
→ un thème

Les enseignants de français et documentaliste se concertent pour choisir le réseau sur lequel travailler et le type de travail attendu.

2-1 Préparation « documentaire »

Prévoir un laps de temps pour sélectionner les ouvrages, les acheter, les cataloguer…

•    Avoir suffisamment de livres pour 25-30 élèves.

•    Varier les difficultés de niveaux de lecture…

Tranches d’âge & éditeurs
Les éditeurs proposent une sélection par tranche d’âge souvent artificielle. L’auteur Pascale Perrier raconte que l’âge indiqué par son éditeur sur certains de ses romans ne correspond pas toujours à celui pour lequel elle avait écrit. De même, cette tranche d’âge ne correspond pas forcément au niveau de lecture des élèves. Mieux vaut éviter de les rebuter en leur donnant l’impression qu’il vont lire un livre « pour les bébés » ou au contraire un livre trop difficile pour eux.

On peut cacher l’âge quand il est indiqué sur la couverture, pour ne pas rebuter les élèves…

Niveau de lecture « facile » : penser aux lecteurs les plus faibles, les FLS (français langue seconde). Ces livres peuvent aussi être proposés à des classes de SEGPA, UPI…

Niveau de lecture « difficile » : pour ne pas oublier les bons lecteurs.

•    Proposer des documentaires pour enrichir la lecture.

•    Mettre en valeur son réseau avec le logiciel documentaire.

* Pour trouver les lectures par niveau ou destinées à un type de public.
* Pour retrouver un genre, remplir les champs « nature » et « genre ».
* Pour retrouver un thème, indexer la fiction avec des mots-clés.
On peut se référer à La LIST de Daniel Fondanèche. Cedis, 1997, 65 p. ISBN 2-9507092-2-3 : Liste indicative des sujets et thèmes littéraires pour indexer les ouvrages de fiction. + Formes, styles, genres et courants littéraires, avec des exemples concrets.


2-2 Préparation « pédagogique »

La sélection de livres empruntés dépend aussi du type de travail que l’on demande (ou non) aux élèves.

Le documentaliste propose des séances et fiches pédagogiques autour de la lecture.
Voir la rubrique n°5 « Animations lecture » :
 http://lebateaulivre.over-blog.fr/pages/05__Animations_lecture-130295.html


Pour faire emprunter toute une classe, le documentaliste se déplace dans la salle de son collègue ou accueille les élèves au CDI. Cette dernière solution offre l’avantage d’avoir le logiciel documentaire sur place, pour faire les prêts, et les rayons du CDI, si les élèves ne trouvent pas leur bonheur parmi la sélection de livres. Il les présente pour donner envie aux élèves de les emprunter, en leur laissant une certaine liberté de choix, à l’intérieur du réseau proposé.

D’autres séances prolongent éventuellement cet emprunt :

•    Séance pédagogique sur un auteur
Faire venir l’auteur, lui écrire…

•    Séance pédagogique sur un genre
Faire écrire à la manière de…

•    Séance pédagogique sur un thème
Faire un lien avec la recherche documentaire, en prolongeant la lecture par une recherche …
Voir un exemple d’activité proposé, pour associer différents types de lecture : livres de fiction / livres documentaires / presse
http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-17816211.html


FAIRE LIRE LES ELEVES D’UN CLUB

Prévoir des livres qui permettront des activités ludiques…

•    Activités manuelles : sur l’origami, la décoration, le dessin, la mode, les carnets de voyage, la calligraphie, les codes secrets, la magie…

•    Livres à lire à haute voix : contes courts, histoires amusantes…
voir la sélection
 http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-24658934.html


•    Livres pour participer à des concours et prix littéraires : voir par exemple la sélection du « Prix des Incorruptibles ».

Le portail de ressources « la Toile du CDI » essaie de recenser des concours :
 http://www.netvibes.com/latoileducdi#Concours


•    Livres conseillés par les élèves eux-mêmes : en les faisant parler de leurs lectures, dans des petits débats ou sur des « fiches de critique littéraire » :
 http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-17856232.html
Françoise Lagache rappelle que le « goût de lire » est aussi lié au lien social, à la liberté : «pour que les lecteurs soient autonomes, il faut qu’ils soient leurs propres prescripteurs.»


 


Prendre en compte les attentes des adolescents


CONNAITRE LES ATTENTES DE LECTURE DE SES ELEVES

•    Laisser un « cahier de suggestions » à leur disposition

•    Proposer un petit sondage : sur quels thèmes aimeriez-vous trouver des livres au CDI ?

•    Parler avec les élèves, dans le cadre d’un club ou sur leur temps libre…


CONNAITRE LES ATTENTES DE LECTURE DES ADOLESCENTS

Elles tournent souvent autour de cinq axes :

1- Goût pour l’objet-livre
Les plus jeunes (6e, UPI, SEGPA…) n’ont généralement pas encore peur de l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes face aux livres. (C’est plus tard qu’ils considèrent que «le CDI, c’est pour les bouffons»)… Ils sont sensibles à l’aspect du livre. Ils dédaignent ceux qui ont l’air trop vieux ou abîmés, ceux dont la couverture ne leur plaît pas…

C’est pourquoi il est important de leur proposer de « beaux » livres, en étant conscient que leurs critères peuvent être très différents des nôtres  ! Ils sont souvent très fiers de rapporter un bel objet à la maison, qu’ils le lisent ou non…

2- Besoin d’intimité
La lecture correspond aussi à un besoin de solitude, d’intimité.

Il faut parfois rester discret… ne pas toujours questionner sur une lecture, ne pas systématiquement demander une fiche de lecture…

3 – Désir d’apprendre
Pour les élèves peu attirés par la fiction, on peut mettre à disposition des documentaires sur des thèmes variés susceptibles de les intéresser : les mangas, les dinosaures, la mode, leur pays d’origine, etc.

4 – Désir de ressentir une émotion : être transporté par l’histoire, s’évader…

Facilité de lecture : pour les adolescents, un « bon livre » est parfois un livre qu’ils n’auront pas de difficulté à lire.

•    Vocabulaire simple
•    Beaucoup d’action
•    Novélisations : adaptation de séries TV … films …
•    Bandes dessinées

Pour les élèves ayant des difficultés liés à une mauvaise maîtrise de la langue (non francophones, SEGPA ? UPI), on peut mettre à leur disposition :

•    des livres bilingues
•    des livres accompagnés de CD-audio

Séries : elles procurent au lecteur un sentiment de sécurité. S’il a aimé le premier tome, il sait qu’il peur renouveler cette expérience avec la suite (même genre littéraire, mêmes thèmes, le plaisir de retrouver des personnages et une histoire qu’il connaît déjà…). Les lecteurs ont aussi le plaisir de partager avec d’autres leur passion pour une série.

Certains thèmes : chevaux, danse, foot…
Diversifier les thèmes pour toucher le plus de lecteurs possible.

Certains genres : heroic-fantasy, fantastique, science-fiction, policier, aventure…

Les adolescents étant souvent attachés à la lecture d’un genre littéraire, d’un thème… on peut leur proposer des listes de lecture de type « Vous avez aimé ?... alors vous aimerez… »

Cette démarche a cependant ses propres limites : les adolescents ont parfois peur de prendre le risque de lire quelque chose de nouveau, de fournir un effort « inutile » en essayant de lire quelque chose dont ils ne sont pas sûrs que cela leur plaira. Ils risquent ainsi d’abandonner la lecture quand le « réseau » sera épuisé… C’est pourquoi il faut essayer de diversifier les approches et les lectures qu’on leur propose.


5- Besoin d’avoir une ouverture sur le monde : apprendre sur soi ou sur les autres

Montrer que les livres peuvent apporter des réponses à leurs questions…

Romans et documentaires sur la philosophie, la société

Romans miroirs  : ils constituent une importante partie de la littérature jeunesse actuelle, avec par exemples les histoires de Jeanne Benameur, Hubert Ben Kemoun, Agnès Deshartes, Gudule, Marie-Aude Murail, Mickaël Ollivier, etc. !



Que faire des livres sujets à polémique ?


J’ai eu quelques fois à me poser la question face à un roman qui me semblait choquant pour des élèves de collège. Récemment, j’ai préféré rendre à ma libraire le Grand Cahier d’Agota Kristof, à cause de l’amoralité des narrateurs et d’une scène de zoophilie entre une petite fille et un chien. Je pense pourtant que l’on peut aborder tous les sujets avec les adolescents, mais pas de n’importe quelle façon…

- Eloigner les plus racoleurs
mal écrits ou véhiculant un point de vue malsain sur le thème abordé…

- S’interroger sur le narrateur
Une histoire dont le héros est un adolescent sera généralement plus accessible que si l’histoire est racontée à travers les yeux d’un adulte. On peut aborder tous les sujets avec les adolescents… mais pas selon n’importe quel point de vue.


- Se poser des questions
    * Ce récit apporte-t-il quelque chose aux élèves ?
    * Peut-il réconcilier un adolescent peu motivé avec la lecture ?
    * Comment les élèves vont recevoir ce livre ?...

- Varier l’offre de lecture
Ne pas proposer que des livres confrontant les jeunes avec une réalité qu’ils connaissent déjà, mais aussi des textes qui la présentent avec un recul humoristique, ou des histoires leur permettant de s’évader.


Dans tous les cas, il n’y a pas de réponse toute faite…


Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Infos & Réflexions
commenter cet article

commentaires