Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
3 juillet 2021 6 03 /07 /juillet /2021 12:33

Voilà l’été ! Les cigales !

Le moment idéal pour se retirer dans son refuge...

A quoi ressemble le tien ?

Installe-toi confortablement, 
de préférence allongé, par exemple sur un tapis. 

Prends conscience de ta respiration : 
est-elle lente ou rapide ?
calme ou saccadée ?

 

 

Tu peux observer tes appuis sur le sol.
Ta tête, tes épaules, tes bras, 
ton dos, ton bassin, tes jambes... jusqu’aux pieds.

N’hésite pas à fermer les yeux pour mieux observer tes sensations. 

Tout en respirant, tu sens le poids de ton corps sur le sol.

Observe peu à peu si ta respiration devient plus calme, plus ample.

Je vais t’inviter à visualiser un lieu. 

 

 

 

A l’extérieur ou à l’intérieur de nous,

réel ou imaginaire

nous avons tous, sans doute, un refuge secret,

un espace pour rêver, imaginer, se réfugier...

Loin du temps, du bruit, des préoccupations diverses...

 

 

 

Quel est cet endroit pour toi ?

Une cabane dans les bois,

Une grotte surplombant la mer, 

Un hamac  au fond du jardin,

La plus haute branche d’un arbre,

Une chambre mansardée,

Ou une autre cachette ?

 

 

 

Respire et prend le temps de te souvenir d’un endroit qui existe et que tu aimes

Ou bien de l’imaginer.

 

 

 

Tu peux prendre le temps de le détailler. 

 

Comment l’aménagerais-tu ?

Avec...

Des coussins douillets, des tapis ? 

Des meubles, des bibelots ?

De beaux tableaux ?
Des piles de livres ?

Des carnets, des crayons ?

D’autres trésors chers à tes yeux ?...

 

 

 

 

Quelle est la qualité de la lumière dans ce lieu ?
Est-elle tamisée ou le soleil y coule-t’il à flot ?

Les couleurs sont-elles vives ou douces ?

 

 

 

Y fait-il chaud ou frais ?

Que sens-tu sur ta peau ? 
La douceur de l’air ? Le velouté d’un tissu ?
Autre chose encore ?

Quel parfum flotte dans l’air ?

Une odeur d’herbe, de fleurs, de fruits ?...

 

 

 

Quels sons entends-tu ?

Un carillon tinter ?
Des oiseaux qui chantent ? Des insectes ? 

La brise dans les branches ?

Les vagues au loin ?

 

 

 

Tu t’imagines là, assis ou allongé dans ce lieu 

que tu as maintenant entièrement en tête. 

 

Souhaites-tu emmener quelqu’un avec toi ?
Ton animal préféré ? Ton meilleur ami ?...
Ou reste juste toi, là, calme et tranquille ?

 

 

 

Comment te sens-tu quand tu t’y retires ?

Détendu ? Souriant ?
Apaisé ? Joyeux ? Rêveur ?

Prends le temps d’observer les sensations et les émotions

qui t’accompagnent en ce lieu. 

 

 

 

Tu sais que chaque fois que tu en auras besoin, 

tu pourras à nouveau te retirer dans ton refuge,

quand tu recherches le calme, le silence, un lieu pour rêver... 

 

 

 

Quand tu te sens prêt, tu peux bouger doucement

les orteils, le bout des doigts, 

faire rouler les jambes au sol,

t’étirer, bailler, cligner des yeux...

 

Tu peux ensuite te redresser 

et ouvrir un regard neuf sur l’espace autour de toi. 

Ton refuge est à ta portée dès que tu souhaites y aller. 

Tu le portes toujours en toi. 

Partager cet article
Repost0

commentaires