Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 12:59

 

Aujourd'hui, les élèves du Club Paroles ont participé à un "atelier psycho" : ils ont été invités à se mettre à la place de quelqu’un d’autre... A l'occasion de la Journée Mondiale du livre et du Droit d'auteur, le 23 avril, la réflexion a été en rapport avec la lecture.


 

 



Voilà comment la situation leur a été présentée :


Je repense à une scène à laquelle j'ai assisté. Près de chez moi, il y a une boutique de vêtements, avec des portants à l'extérieur. Une femme d'un certain âge est chargée de les surveiller. Un jour, la mairie avait mis des stands dans la rue, sur le thème de la propreté. La femme a posé une question à un des agents de la mairie et il lui a montré les affiches sur lesquelles se trouvaient toutes les réponses. Elle lui a répondu : "mais je ne sais pas lire !". J'ai été surprise et je me suis demandée : "que peux ressentir quelqu'un qui ne sait pas lire ?"

 


Par écrit, vous aller imaginer ce que peut ressentir

quelqu'un qui ne sait pas lire.

Je lirai vos réponses au groupe

et vous pourrez sortir de l'anonymat ou non, réagir à ce qui a été dit...


http://farm4.static.flickr.com/3314/3319212348_011385207f.jpg

 

 

Voici les réponses :

 

 

- Moi, je serais gêné, car dans notre monde moderne, il y a beaucoup d’affiches et de journaux. Lire nous apporte des informations. Si on ne sait pas lire,, on perd notre indépendance.


- ça fait mal au cœur. On a envie de leur apprendre à lire. On peut croire que c’est la honte.


-Elle ne peut pas lire ses documents. Elle est triste (Audrey)


- Ceux qui ne savent pas lire, ce doit être difficile de se déplacer à pied. Car quand on sort dehors, pour lire des panneaux de bus, etc. (Safae)


- Une personne qui ne sait pas lire peut être triste, car les autres se moquent de la personne. Elle ne peut pas écrire, ne peut pas faire des métiers comme bibliothécaire.


- Une personne qui ne sait pas lire, ça peut être humiliant. La personne pleure, c’est humiliant, surtout quand on est en public (Shahin).


 

 

- Quelqu’un qui ne sait pas lire peut être blessé, parce qu’imaginez qu’on vous insulte sur un bout de papier et que la personne fait passer et vous ne savez pas ce qui peut être écrit. Quand on ne sait pas écrire, ni lire, c’est difficile de choisir un habit, on prend n’importe quoi. Si la personne choisit quelque chose qu’elle ne veut pas parce qu’elle ne sait pas lire, c’est « difficile ». (Irys)


- Une personne qui ne sait pas lire croit ne rien savoir. Cette personne a honte d’elle, cette personne se sent mal.


- Une personne qui ne sait pas lire, c’est pas facile, car elle ne sait pas ce que les gens écrivent, comme les écrivains. Elle ne peut pas avoir un bon métier et c’est dommage. Car on se dit que si on ne sait pas, ça nous conduirait à rien. Elle ne pourrait pas comprendre les dossiers de ses enfants, car si elle a des enfants et qu’ils vont à l’école et que la maîtresse leur donne une fiche à remplir, les parents ne pourront pas la comprendre et la remplir. (Adeline)


- Une personne qui ne sait pas lire, c’est dur parce que : c’est dur de lire ses factures ou travailler quelque part. Alors si on a 12 à 20 ans, c’est très dur, on aurait honte de soi. Je connais une fille qui ne sait pas lire et ils soufflent quand elle dit n’importe quoi et ça vexe aussi, si on ne le sait pas. Pour savoir lire, il fallait écouter les professeurs et si elle ne sait pas lire, elle ne sait pas écrire aussi, car lire, c’est écrire. Si on ne sait pas lire, c’est la vie de la dame qui est dure. Même dans les pays pauvres, il y a des gens qui ne savent pas lire, écrire et pire, ils n’ont pas de chance d’aller à l’école. (Ghizem)


- Lorsqu’on ne sait pas lire, parfois, c’est dur de pouvoir faire tout ce que l’on veut, par exemple : lire un journal, une affiche, des tickets de train. Lorsqu’on est peut-être jeune, on a honte de soi, de ne pas pouvoir s’exprimer devant les gens, on a tendance à se croire rejeté par les autres. On n’est pas forcément accepté par tout le monde et d’autre part, on cherche à qui la faute. Soit c’est celle des parents, soit c’est la nôtre et on se dit pourquoi les gens n’ont pas le sens de voir les choses différemment et pour trouver un emploi, ce ne sera pas facile, car même si tu ne sais pas écrire, lire serait un simple moyen de pouvoir comprendre. Ne pas savoir lire peut être semblable à un aveuglement, voir sans vraiment savoir de quoi il s’agit, soit ne pas voir et au moins comprendre. Ne pas savoir lire n’est pas un truc facile, vu l’évolution actuelle (Linda)

 

Que pensez-vous de ce qui vient d’être lu ?

Vous pouvez sortir de l’anonymat si vous le souhaitez, réagir aux idées…


 

 

 

- Celui qui ne sait pas lire, s’il entend parler d’un livre, il ne peut pas le lire. Les autres ont bien réfléchi, se sont mis à la place d’un citoyen du monde.

 

- Si une personne ne sait pas lire, c’est dur, car normalement, on apprend à lire en grande section – CP. Si quelqu’un ne sait pas lire, c’est dur, car normalement, tout le mode doit savoir lire, mais dans les pays pauvres, certains ne vont pas à l’école et ne savent pas lire et écrire.

 

- J’ai trouvé que c’était bien, mais quand on parle des gens, on ne sait pas qui a parlé. Quand vous lisez quelque chose, il faut être attentif. J’en ai vu qui n’étaient pas très attentifs.

 

- ça se voit, celui qui ne sait pas lire, car les autres se moquent de lui. Alors que lui aussi a des difficultés quelque part, dans d’autres matières.

 

- J’ai bien aimé, car il y en a ici qui ne savent pas lire. Vous avez dit « une dame qui a la boutique ne sait pas lire », car peut-être, elle est âgée, dans la misère et peut-être, elle est née dans les années où tous n’étaient pas égaux, ne pouvaient pas aller à l’école. 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Clubs
commenter cet article

commentaires

Pluto DINGO 02/05/2010 21:46


Bonne continuation