Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 18:53



Ces notes ont été prises dans le cadre d’un stage d’intégration au CLEMI, lors d’une présentation sur l’identité numérique et le rapport entre public / privé, par le philosophe Olivier Dhilly.



Identité juridique

Si nous avons une identité juridique qui définit nos droits et nos devoirs, notre identité numérique, elle, est protéiforme… Nous pouvons prendre plusieurs identités, plusieurs pseudonymes, sur les sites blogs, réseaux sociaux que nous fréquentons.

La loi HADOPI s’appuie sur une spécificité française : la reconnaissance de la propriété intellectuelle, le droit d’auteur. Mais elle a oublié une réalité technique : la possibilité de s’approprier des contenus sur Internet… Elle est inapplicable de fait. Quelle est la vertu pédagogique d’une loi inapplicable ? Le droit doit être effectif pour qu’il ait toute sa force symbolique…

Un problème se pose : comment identifier les pirates ? A l’époque du WIFI, n’importe qui peut se connecter n’importe où… Le propriétaire de la connexion Internet doit prouver son innocence, même si une autre personne a téléchargé illégalement en WIFI… Ce qui est l’inverse de notre droit.



Identité de citoyen

Si notre citoyenneté se définit par rapport à un Etat, des sites web peuvent être hébergés à l’étranger, dans un pays où les lois sont différentes…

Il devient nécessaire de repenser les concepts d’identité, citoyenneté, frontière…



Identité publique / privée

Notre pensée de la question politique, de la démocratie, repose sur une distinction entre l’espace public et l’espace privé. Mais le développement des blogs et réseaux sociaux apporte une confusion dans cette distinction, brouille les frontières entre ce qui relève du public et du privé.

Il faut réfléchir et faire réfléchir nos élèves à la question : quelle est la manière dont je me rends visible, dont j’apparais sur le net ? Qu’est-ce que je veux montrer ? Comment je veux me montrer ? Et à qui ? Qu’est-ce qui relève de l’espace public et de l’espace privé ?

Ce qui relève traditionnellement du privé : la naissance, la sexualité, la mort. C’est-à-dire ce qui se passe dans le foyer.

Cette distinction est essentielle pour la vie démocratique.
« Big Brother » ? Il représente tous les totalitarismes du 20e siècle : nazisme, fascisme, stalinisme, maoïsme… pour lesquels la première règle était de supprimer la distinction entre ce qui relève du privé et du public, pour prendre la totalité de l’individu et supprimer l’influence de la famille (les jeunesses hitlériennes).

Cette distinction est soumise aux évolutions techniques.
La question de l’avortement, censée appartenir à la sphère du privé, s’est posée avec les progrès de la médecine.

…et de la société
Les mouvements féministes ou homosexuels ont mis sur la place publique ce qui relevait du privé. L’identité sexuelle est entrée dans l’espace public. Le mouvement féministe a montré que le foyer n’est pas un espace de non-droit, mais devait faire parti du débat public.


On peut commencer par réfléchir à partir des définitions des élèves… Mieux vaut ne pas donner de définitions toutes faites, mais débattre, soulever les difficultés et les enjeux (citoyens) de cette distinction.

Qu’est-ce qui définit la citoyenneté ?
La liberté du citoyen ? L’espace public comme lieu de liberté ? L’espace privé comme lieu de l’intime ?

Mon identité sexuelle, ethnique, religieuse, etc. relève-t-elle de la sphère publique ?

Est-ce que je m’exprime sur Internet en tant que citoyen ? et ce que je dis sur mon blog personnel n’engage que moi… Ou en tant que représentant d’une fonction ? et je ne peux pas exprimer mes opinions de la même façon sur un site professionnel par exemple…

"SocioGeek" est un petit jeu qui permet de révéler son “profil 2.0” et de découvrir sa personnalité sur le web, pudique ou impudique et de réfléchir à  comment on choisit ses relations et amis sur le web. Ce jeu est à réserver plutôt aux lycéens.
http://sociogeek.admin-mag.com




Il faut penser aussi qu’il est difficile d’effacer ses traces sur Internet… Même si des outils se développent, par exemple http://www.anomiser.com, qui permet de cacher son adresse IP.

Outils pour tester sa signature numérique
CV Gadget : http://www.cvgadget.com
Signature numérique : http://www.tahitidocs.com/outils/traces/signature.html
1,2,3 People : http://www.123people.fr




Comment concilier identité numérique et droit ?

Comment donner une valeur juridique à l’identité numérique, de façon internationale ?
Sans quoi le droit est inapplicable…

Le problème n’est pas l’objet technique, mais politique : comment vivre en commun avec Internet ?





Voir le texte d’Olivier Dhilly : « Public Privé : réflexions autour de cette distinction » sur le site du CLEMI > Ressources > Outils d’analyse > Analyse
http://www.clemi.org/fr





Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Internet
commenter cet article

commentaires