Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 16:48

© Mathilde Bernos

 

Une respiration abdominale calmante
 

 

S’asseoir au bord de sa chaise, de façon à ne pas s’adosser.
(on peut aussi pratiquer assis en tailleur)

 

Prendre conscience de sa position :

  • les pieds à plat par terre,
  • les mains posées sur les cuisses,
  • le dos droit,
  • les épaules relâchées,
  • le cou droit,
  • le menton légèrement rentré pour ne pas creuser la nuque,
  • comme si le haut du crâne était tiré par une ficelle.

 

Quand on se sent prêt, on peut fermer les yeux.

 

Prendre conscience de sa respiration :
est-elle lente ou rapide / douce ou saccadée.

 

Prendre conscience de son corps :
reste-t-il des zones de tension ?

 

 

Continuer à respirer calmement.

Peut-être que l’on va avoir envie de bailler,
les yeux qui coulent…

Le fait de se concentrer sur sa respiration

entraine un relâchement des tensions, physiques et mentales.

 

 

On place ses mains face à face
au niveau du ventre, comme si on tenait un petit ballon.

 

On inspire

le ballon se gonfle, les mains s’écartent légèrement.

 

On expire

le ballon se vide, les mains se rapprochent.

 

On recommence sur plusieurs respirations.
 

Quand on se sent prêt, on ouvre les yeux,
on s’étire et on se prépare à reprendre le fil de sa journée…

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 16:09

Voici un petit journal conscient
à compléter quand on en éprouve le besoin.


RESPIRER
On s'installe dans un endroit tranquille.

On prend le temps de respirer,
de prendre conscience de son souffle :
son rythme,
la sensation de l'air qui entre et sort par les narines,
le ventre qui se soulève en rythme...

RESSENTIR

On observe ses ressentis, agréables ou désagréables :
sensations physiques, émotions, pensées...

On prend conscience de ses besoins.

Il peut s'agir des ressentis et besoins ICI et MAINTENANT.
----------
On peut aussi choisir de penser à une situation du PASSE,
vécue dans la journée, la semaine...
stress, communication difficile...

Cela permet de prendre du recul avec calme,
d'apprendre à mieux se connaître.
A force, on saura mieux interpréter et anticiper
les sensations physiques qui annoncent le stress...
Peut-être y répondre autrement...
----------

REPONDRE

On peux choisir une activité en fonction de ses besoins.
(voir les propositions de la rubrique)

Besoin de calme ?
On peut pratiquer une relaxation adaptée....

Besoin d'équilibre ?
On peut remuer avec une posture yoga d'équilibre....

Besoin de s'exprimer ?
On peut réaliser une création plastique ou écrite...

etc.

 

 

À retrouver dans BERNOS, Mathilde / TOP-LABONNE, Emilie. « Respir’Ado : ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton coeur ». ESF Sciences-Humaines, 2021
À retrouver dans BERNOS, Mathilde / TOP-LABONNE, Emilie. « Respir’Ado : ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton coeur ». ESF Sciences-Humaines, 2021

À retrouver dans BERNOS, Mathilde / TOP-LABONNE, Emilie. « Respir’Ado : ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton coeur ». ESF Sciences-Humaines, 2021

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2019 7 08 /12 /décembre /2019 18:36

Voici deux suggestions pour commencer une série de séances

autour de la relaxation et de méthodes corporelles de bien-être au collège.

 

"TEST"

On peut proposer un petit "test" aux élèves,
pour qu'ils prennent conscience de leur rapport au stress :
comment ils le ressentent et le gèrent,
dans leur vie quotidienne et au collège.

Cela permettra d'introduire la nature des bienfaits
l'on essaie de leur apporter à travers les pratiques proposées au cours des séances :
calme, énergie, recul, confiance en soi, ouverture aux autres...

 

"CONTRAT"

Si les séances doivent s'étaler dans la durée,
il peut être intéressant de proposer un "contrat"
avec des engagements réciproques entre l'élève et l'enseignant, notamment sur la régularité :
plus l'élève se régulier dans les pratiques, notamment de respiration,
plus les effets positifs se feront ressentir.

 

Il n'est pas possible d'imposer cette approche
et l'idée est de construire peu à peu l'adhésion des élèves par rapport au projet.

Début de Séquence yoga / relaxation
Début de Séquence yoga / relaxation
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 18:48

Le diaporama est réservé aux personnes ayant suivi la formation.
De nombreuses informations sont accessibles à tous ci-dessous.

Si vous n'arrivez pas à vous connecter avec votre mot de passe,
vous pouvez contrôler les points suivants concernant votre navigateur, puis réessayer : 
 1. avez-vous des plugins/extensions installés dans le navigateur, tels que Privacy Badger, uBlock ?
Si oui, alors désactivez les pour consulter un Genially.
2. Acceptez les cookies de Genially.
3. Vider le cache de votre navigateur en suivant cette procédure, puis redémarrez le.
4. Installez la dernière mise à jour disponible pour votre navigateur
 
Si le problème persiste, donnez-moi plus de détails, comme une capture d'écran.
===========================================================================
- REFLEXION -

Voici quelques réflexions sous forme de cartes mentales,
pour mettre en place à l'école ou au collège
des séances de bien-être corporel, inspirées de différentes techniques.

- Cliquez sur le plan pour voir le diaporama.

- Cliquez sur les liens qui suivent,
pour découvrir des textes plus détaillés et des exercices.

Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
Les Outils du Yoga et de la relaxation pour le bien-être et les apprentissages
- BIBLIOGRAPHIE -
- EXERCICES -

Les 7 familles des Pratiques corporelles de bien-être
de Annie Sébire et Corinne Pierotti aux éditions EPS

  • Concentration
  • Relaxation
  • Respiration
  • Gymnastique lente
  • Gymnastique volontaire
  • Massage
  • Visualisation

Le yoga et les 5 éléments

dans Le Grand livre du yoga pour les enfants de Shobana Vinay aux éditions Mango.

  • le feu - le pouce : l’échauffement
  • l’air - l'index : la respiration
  • l’espace - le majeur : la méditation
  • la terre - l'annulaire : l’équilibre
  • l’eau - l'auriculaire : la détente
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 17:11

ELIMINER LES TOXINES - LES PENSEES NEGATIVES

- Inspirer par les deux narines (bouche fermée)

Expirer doucement par la bouche (comme pour souffler une bougie) ou par le nez. 3 à 4 fois.

 

- Contracter 5 secondes tout le corps en respirant.

Décontracter en expirant par la bouche pour relâcher les tensions. 3 fois

 

Procéder de même avec différentes parties du corps :

les poings, le visage, le haut ou le bas du corps…

 

 

Décontracter le haut du corps

Les Mouvements se font lentement, au rythme de la respiration,

sans forcer pour ne pas se faire mal.

 

- Tourner la tête à droite, à gauche, puis en haut, en bas.

Faire un tour entier avec la tête, arrivé en bas, on change de sens.

 

- Faire quelques roulements d'épaules (vers l’avant / vers l’arrière).

 

- Respirer en coordonnant les bras avec le souffle :

Inspirer : amener les bras au-dessus de la tête et bien s’étirer.

Expirer : ramener les bras le long du corps.

 

- Baisser l’oreille droite vers l’épaule, masser les trapèzes à gauche avec la main droite. Changer de sens.

 

Respirer

* Respiration ventrale : poser les mains sur le ventre. Observer.

A l'inspiration, le ventre se gonfle légèrement,

à l'expiration le rentrer en vidant bien l’air. 

 

* Respiration thoracique : Poser les mains au niveau des côtes.

A l'inspiration, commencer par sortir légèrement le ventre,

puis sentir l'air qui vient jusque sous la poitrine, les côtes s'écartent.

A l'expiration, les côtes reprennent leur place,

ramener le souffle dans le ventre. 

 

* Respiration claviculaire : Poser les mains sur les clavicules.

Démarrer du ventre et sentir l'air qui monte jusqu'aux clavicules.

Redescendre le souffle tranquillement jusque dans le ventre,

en le rentrant légèrement. 

 

Faire une pause

 

- S’installer sur sa chaise :

 

* les Pieds : à plat sur le sol.

* le Dos droit, sans s’appuyer sur le dossier,

* les Épaules détendues, les mains sur les cuisses

* la Tête droite, Menton légèrement rentré.

* le Regard devant soi ou les yeux fermés.

 

 

- Prendre conscience de :


* sa Respiration : observer sans forcer,

si elle est lente ou rapide, calme ou agitée.

On peut sentir l’air qui entre par les narines, un peu frais

et qui ressort un peu plus chaud.

On constate le mouvement du ventre.

On peut poser sa main sur le ventre, pour mieux le sentir se gonfler

et se dégonfler, au rythme de sa respiration.

 

* sa Posture : observer la position de son corps. Prendre conscience des tensions (muscles des épaules, mâchoires…) et des points d’appui (contact des pieds sur le sol, des fesses sur la chaise, des mains sur les cuisses, de la langue contre le palais…)

 

 

- Des Signes de détente peuvent se manifester


* bâillements, yeux qui coulent, ventre qui gargouille…

On les accueille, sans mettre la main devant la bouche.

Cela veut dire que le corps se détend.

 

 

Quand on se sent prêt, on ouvre les yeux, on étire les jambes, les bras,
on se réchauffe les mains… et on se prépare à travailler…

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 16:25

Un résumé en une fiche, d'une petite séance de préparation à un examen oral ou écrit...

 

OBSERVER
 

Quand je suis stressé, (par exemple avant une interro, un oral…)

  • je ressens (dans mon corps / mon cœur / ma conscience…)
  • j’ai du mal à (parler, réfléchir…)
  • j’ai besoin de (me détendre, me concentrer…)
  • comment je m’y prends ? (je m’allonge, je respire, j’écoute de la musique…)

Je peux utiliser la fiche « pistes pour se préparer… »

afin de prendre conscience de ce que je ressens et de mes besoins.

Et comme mémo de petits exercices à faire à la maison / en classe.

Pistes pour se préparer à un examen oral ou écrit avec la relaxation...

BOUGER

Le stress provoque des symptômes physiques.

Les techniques de relaxation proposent de s’occuper du corps
pour détendre le mental…
On peut faire des exercices debout ou assis.

Cf « quelques minutes pour se détendre ».
Les techniques de respiration peuvent se faire discrètement n’importe où, même assis en classe.

 

 

SE CONCENTRER

Je peux finir avec l’exercice du « tratak », pour me concentrer sur un mot positif, qui correspond à mon besoin du moment : j’écris le mot « calme », « confiance », « concentration », etc… en fonction de ce dont j’ai le plus besoin aujourd’hui…

L'exercice du Tratak est présenté sur le site du RYE (Recherche sur le Yoga dans l'Education)

Je peux aussi écrire ce mot sur un caillou que j’emporte avec moi,
dans ma trousse, pour m’accompagner, me donner confiance avant mon examen…

SE RELAXER
 

Si tu as plus de temps, tu peux t'allonger paisiblement

et demander à quelqu'un de te lire ce texte...

 

Si tu dois bientôt faire une interro, passer un examen, écrit ou oral…

tu te sens peut-être un peu stressé.

Tu peux te préparer à ce moment délicat

en utilisant simplement  ta respiration

et en visualisant la situation qui t’inquiète...

 

Installe-toi confortablement, de préférence assis, les pieds bien à plat

sur le sol, le dos droit, sans t’appuyer sur le dossier, les épaules détendues…

 

Commence par observer ta respiration, en te focalisant sur ses manifestations physiologiques : l’air qui passe par les narines, le ventre qui se soulève…

 

Amène ensuite ta respiration vers ton ventre, sans forcer :

  • Tu inspires, le ventre se soulève.
  • Tu retiens ta respiration quelques instants.
  • Tu expires doucement par la bouche, le ventre se rentre.

N’hésite pas à prolonger de plus en plus cette expiration.

Sois attentif à conserver les mâchoires et les épaules décontractées.

 

Tout en respirant, prends conscience de ton corps, de la tête au pied.

Tu fais comme un « scan » corporel : pense à ton cuir chevelu, ton front,

tes yeux, ton nez, ta bouche, ton menton, ton cou…

descend ainsi peu à peu jusqu’au pied.

Observe la position de chaque partie, les tensions éventuelles…

 

Si tu sens qu’il y a des tensions, physiques ou mentales,

inspire et souffle un grand coup pour les chasser.

Tu peux recommencer autant de fois que nécessaire.

 

Imagine maintenant que tu es en classe, devant le prof, tes camarades…

sur le point de faire une interro écrite ou orale…

Imagine-toi comme sur un écran de cinéma. Tu es calme. Tu lis ton sujet.

Si tu sens que tu te déconcentres, tu fermes quelques instants les yeux

et tu respires, pour retrouver ton calme.

 

On a tendance à anticiper de manière négative ce qui nous fait peur.

Mais en anticipant la situation, en la visualisant, tu peux aussi choisir

de te préparer à vivre l’événement de façon positive !

La veille de ton interro ou juste avant, discrètement derrière ton bureau,

tu peux pratiquer cette respiration alternant inspiration par le nez / expiration par la bouche.

 

Tu peux ajouter des valeurs positives à chaque inspiration :

  • La confiance
  • L’harmonie entre ton corps et ton esprit
  • L’espoir…
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 14:01

OBERTO, Valerinia / SOTTO, Alaib

J’apprends à être attentif : des exercices pour développer concentration et attention, en classe et à la maison

Nathan, 2018, 41 p. (Le bien-être des petits)

ISBN : 978-2-09-258104-9

11,9 €

 

Genre : album

Thèmes : relaxation / bien-être / concentration / attention / connaissance de soi

Niveau : GS / primaire

 

Le lecteur est invité à une promenade en forêt, qu’il va traverser, en apprenant à mobiliser son attention et sa concentration, à travers différents jeux d’observation, d’imagination ou de détente, au fur et à mesure des rencontres...

Il peut suivre l’histoire dans l’ordre, ou grappiller en fonction de ses besoins et envies du moment, car chaque double page propose de développer une habileté particulière : décrire pour mémoriser, se concentrer pour imaginer, identifier ses émotions, imaginer pour mieux anticiper, etc.

L’idée est ainsi, tout en s’amusant, d’apprendre à faire le calme en soi, travailler sa mémoire ou son attention… qualités nécessaires aussi bien dans la vie quotidienne qu’à l’école, mais qui ne vont pas de soi. Cet ouvrage fournit des outils concrets aux enfants, ainsi qu’aux parents ou aux enseignants et éducateurs qui les accompagnent dans cet apprentissage.

L’éditeur l’annonce dès 3 ans. Si certains exercices sont un peu difficiles pour des enfants aussi jeunes, ou nécessiteront d’être très guidés. Des passages s’adressent aux adultes, afin de les aider à accompagner leurs enfants dans les différentes étapes. Le livre est utilisable au-delà, en école primaire. Je pense me servir de certaines pages (en les adaptant), avec des collégiens, pour lesquels bien peu d’ouvrages similaires sont pour le moment disponibles.

Des enregistrements sont proposés pour certaines doubles pages. C’est une bonne idée pour permettre aux enfants d’utiliser l’ouvrage de façon autonome. Malheureusement, il faut passer par une application, ce qui oblige à utiliser un Smartphone ou une tablette… et rend la manipulation autonome impossible pour les plus jeunes, ce qui est à l’encontre de l’intérêt de l’enregistrement ! Il aurait été préférable que les enfants puissent disposer d’un CD comme dans les autres titres de la collection ou au moins que les parents puissent télécharger les titres sans avoir besoin de passer par l’appli… Les parents ne disposent pas tous d’un Smartphone ou d’une tablette ou ne les laissent pas forcément à disposition des enfants… Cela ne facilite pas une utilisation en classe non plus.

 

J’aime  les petits exercices adaptés à différentes intentions, qui fournit plein d'idées à adapter avec ses élèves, en club ou au quotidien.

J’ai été déçue par le fait que l’enfant ne puisse pas utiliser les enregistrements de façon autonome sur son propre poste.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 22:39

Série publiée chez Hatier

dans la collection "Les albums du bien-être"

 

Genre : album

Thème : yoga – méditation – initiation…

Niveau : 5 – 10 ans

 

QUI

* 1 illustrateur différent par album.

2 conteuses : Marie Tanneux (réécritures de contes classiques)

ou Thérèse Dufour (adaptations de contes traditionnels du monde).

* 2 enseignantes de yoga : Marie Tanneux (diplômée de l’Ecole Française de Yoga de l’Ouest et membre de la Recherche sur le Yoga dans l’Education)

ou Marie-Claire Hamon (formée à l’Ecole Française de Yoga)

 

QUOI

* Des conseils pour l’adulte

* Un conte

* 8 à 10  postures

* Une relaxation

 

POURQUOI

* 1 titre par valeur à renforcer :

  • Cendrillon : être optimiste
  • La princesse au petit pois : être patient
  • Les trois petits cochons : bien se construire
  • L’ogresse et l’oiseau arc-en-ciel : être plus forts ensemble
  • Qui a volé le soleil : vaincre ses peurs
  • Malin comme un singe : être joyeux

 

Chaque volume, réécriture d’un conte traditionnel, propose une expérience originale : vivre l’histoire avec son corps et sa respiration, pour apprendre à apprivoiser ses émotions… En effet, la conteuse ménage plusieurs pauses au cours du récit, pour prendre le temps de respirer, de pratiquer des postures, en lien avec des moments forts de l’histoire. Ces postures sont illustrées d’une façon simple à reproduire et récapitulées en fin d’album pour permettre aussi de les enchaîner indépendamment de l’histoire si on le souhaite. L’album se termine par un temps de relaxation, pour poursuivre ce moment de partage par un petit voyage intérieur.

 

Très faciles à mettre en place, même par un adulte novice en yoga, ces séances contées permettent aux parents, éducateurs ou enseignants, de proposer à des enfants de 5 à 10 ans, une initiation ludique au yoga. Il faut prévoir une vingtaine de minutes par album.

J’ai testé plusieurs histoires avec un enfant en CP qui a beaucoup aimé partager ces moments avant de s’endormir… J’ai du coup utilisé le temps de relaxation sans aller jusqu’à la partie « le réveil » proposée pour ceux qui doivent poursuivre la journée.

On peut adapter la façon d’utiliser ces ouvrages, selon le moment de la journée, le contexte (en famille / à l’école), le nombre d’enfants et l’âge, dès la grande section de maternelle et à mon avis jusqu’en 6e, selon comment l’on présente l’activité.

Une belle idée, dans la continuité de ce qui peut être proposé aux enseignants qui suivent les premières initiations aux techniques du yoga dans l’éducation du RYE. Un outil très pratique, pour avoir une séance « clé en main », quand on souhaite faire découvrir à ses enfants ou ses élèves les bienfaits des pratiques corporelles de bien-être.

J’aimerais beaucoup une suite pour les ados !

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 22:16

Un petit article qui récapitule réflexions et tâtonnements

sur la mise en place de la relaxation dans mon collège...

Petit retour d’expérience sur la relaxation au collège…

Une envie d’accompagner autrement

En arrivant au collège des 16 Fontaines à Saint-Zacharie, après plusieurs années d’enseignement en banlieue parisienne, j’ai observé que si le climat scolaire était plus apaisé, je retrouvais certaines difficultés : des élèves souvent agités et énervés, ce qui rend difficile la concentration nécessaire aux apprentissages. Ils ont à gérer beaucoup d’émotions très vives, parfois peu compatibles avec les besoins de concentration du contexte scolaire... Il m’a toujours paru contradictoire (et peu efficace à long terme) de donner à quelqu’un l’ordre de se calmer, sans expliquer à ceux qui n’y parviennent pas comment s’y prendre. Ce n’est pas quelque chose qui se décrète, s’impose de l’extérieur, mais un processus à intégrer, patiemment. A quel moment apprend-on vraiment à trouver le calme, à l’école ou à la maison ? Même les adultes ont parfois du mal à contrôler leur capacité d’attention. Comment faire alors avec nos élèves ?

Ayant pratiqué, à titre personnel, différentes techniques de détente, comme la sophrologie ou le Qi-Gong, et expérimenté leurs effets positifs sur moi, j’ai eu envie de les tester, très modestement, avec mes élèves. J’ai commencé à lire différents ouvrages sur le sujet… Il existe différentes approches, dont on peut s’inspirer et dont on entend de plus en plus parler (yoga, qi-gong, méditation de pleine conscience, sophrologie…).

¼ d’heure de relaxation en 6e

En 2014-2015 et 2015-2016, j’ai choisi de systématiquement débuter toutes mes séances d’initiation à la recherche documentaire avec les élèves de 6e. Elles avaient lieu sur le créneau d’AP, et les enfants ont bénéficié ainsi d’environ quinze minutes de détente, lors d’une douzaine de séances par ½ groupe sur l’année. J’ai beaucoup tâtonné la première année. Puis j’ai pensé à une progression plus cohérente l’année suivante, en commençant par une prise de conscience de la respiration et en abordant différents thèmes à chaque fois. Je réunissais les élèves en cercle par terre autour de moi. Nous commencions par un temps d’échanges, pour ceux qui souhaitaient s’exprimer, afin de mieux faire connaissance : « Je m’appelle… J’aime faire… J’aimerai devenir… », « mes astuces pour me détendre… », « ce qui m’aide à réussir quelque chose… », etc. Suivait ensuite la découverte d’une posture, d’un mouvement, d’un auto-massage ou d’une relaxation assise ou allongée (qui avait souvent la préférence des élèves !). Les élèves se sont montrés un peu gênés les premières fois. Certains ne souhaitaient pas participer. Je ne les forçais pas et les laissais commencer le travail dans une petite salle avec pour seul impératif de ne pas perturber les autres. Ils n’étaient généralement pas nombreux à vouloir se dérober à ce moment de détente ! Et les habitudes se prenaient ensuite peu à peu. Ils ont même fini pour certains par réclamer des relaxations quand ils revenaient sur leur temps libre au CDI !

Une rencontre déterminante !

J’ai eu la chance, dès ma première année d’expérimentation, qu’une élève me dise : « Ma maman, elle est prof de yoga ! ». Spontanément, je lui ai aussitôt demandé si elle pensait que sa maman serait d’accord pour venir nous montrer quelques techniques de relaxation… C’est ainsi que j’ai fait la connaissance d’Emilie Top-Labonne, qui a aussitôt répondu avec enthousiasme à ma proposition ! Enseignante à l’école maternelle « Manon des sources », à Plan d’Aups, elle est également professeure de yoga, qu’elle pratique depuis une vingtaine d’années. Elle a suivi diverses formations en yoga, notamment auprès du RYE, Recherche pour le Yoga dans l’Education, qui a obtenu un agrément avec l'Education Nationale en 2013. Elle mène un projet autour du yoga dans sa classe, dont on peut trouver la description dans les fiches de l’Expérithèque. Cette rencontre m’a permis d’aller plus loin que je ne l’aurais pensé au départ !

Des initiations pour tous : élèves, profs, parents

Émilie est venue plusieurs fois bénévolement, proposer à mes collégiens un temps de relaxation, des postures de yoga et des jeux au CDI, sur la pause méridienne, avec notamment son jeu Yogimouv, qui propose une approche ludique des postures, respirations, etc. et m’a procuré des ressources qui me manquaient alors…

Pour que l’expérience soit profitable au plus grand nombre d’élèves, il nous a semblé intéressant que d’autres enseignants du collège puissent s’emparer du projet. Nous avons alors proposé quelques séances d’initiation à mes collègues, pendant deux années consécutives, après avoir obtenu l’accord de l’équipe de Direction du collège. Nous avons aussi invité les parents pour un « moment des parents », qui leur a permis de découvrir les bienfaits du yoga avec leurs enfants, l’année dernière et cette année, à l’occasion de la Semaine du Yoga dans l’Education initiée par le RYE en février. J’ai également suivi cette année « Cinq séances autour des techniques RYE » dispensée par Emilie à Nans-Les-Pins, en compagnie d’autres enseignants et profs de yoga. Chaque rencontre nous donne l’occasion d’échanger autour de nos pratiques. Nous avons commencé à écrire des articles (un pour les Cahiers Pédagogiques de mai 2018 et un pour Faire ses devoirs : quel accompagnement ? coédité par Canopé et le CRAP).

Un club relaxation au collège

En 2016, avec la réforme du collège, mes séances ont été limitées au nombre de six, réparties sur le premier et le dernier trimestres. Je n’ai plus eu suffisamment de temps pour commencer par un quart d’heure de détente. Devant la demande des élèves qui s’étaient habitués et réclamaient ces moments, j’ai décidé d’instaurer un « club relaxation », sur des créneaux d’1/2 heure avant le repas. On se met en cercle, avec des tapis, des coussins, des doudous… J’essaie de leur proposer des séances thématiques, comportant un temps de parole, des mouvements ou des postures, parfois une activité créative (mandalas, météo des émotions, cailloux-pensées…) et une relaxation. Je puise dans divers ouvrages. J’invente aussi de plus en plus. Le point commun étant l’attention portée à la respiration, qui favorise la détente corporelle et mentale. Je mets à la disposition des élèves quelques-uns de mes textes enregistrés sur le blog du Bateau Livre pour qu’ils puissent les réécouter. Certains me confient refaire les séances avec leurs parents ou des copains. Il y a aussi au CDI des espaces cocooning, qui invitent à la détente : un tapis avec des coussins pour s’allonger, une petite bibliothèque zen, où l’on peut feuilleter des livres sur le yoga, la relaxation, mais aussi autour des émotions, des citations positives…

Voici quelques idées

pour mettre en place des temps de détente avec ses élèves :

Des élèves plus zen ?

Je suis de plus en plus convaincue des bienfaits de la relaxation pour soi et pour les adolescents. Savoir prendre conscience de sa respiration, se focaliser sur ses sensations, c’est tout simple et cela a un effet immédiat. L’idéal serait de pratiquer un petit moment tous les jours, pour que les effets se fassent réellement ressentir, aussi bien pour chacun que sur le climat scolaire. Mais il est déjà important de donner aux élèves quelques outils qu’ils puissent réutiliser chaque fois qu’ils en éprouvent le besoin, pour favoriser l’attention ou la concentration, leur apprendre à se calmer, se préparer à une situation délicate, qu’elle soit scolaire (examen, oral…) ou personnelle (sommeil…). Je crois aussi qu’il est indispensable de se former et pratiquer pour pouvoir transmettre ces outils à nos élèves. Il me reste encore à cheminer...

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 13:16

Un petit texte coécrit avec Emilie Top-Labonne sur

" la relaxation et les exercices pour se concentrer "

est paru dans

Faire ses devoirs : quel accompagnement ?

coordonné par Jean-Michel Zakhartchouk

Canopé Edition s/ CRAP, 2018. (Agir)

 

Partager cet article
Repost0