Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 12:53

Une présentation de deux activités créatives en plein air

pour le numéro des Cahiers Pédagogiques "Apprendre Dehors" :

 

  • écrire des haïkus (6e)
  • créer une œuvre de land art (3e)
© BERNOS, Mathilde. "Créations au bord de l'eau" in Dossier "Apprendre Dehors". Cahiers Pédagogiques 06/2021, n°570. p. 17

© BERNOS, Mathilde. "Créations au bord de l'eau" in Dossier "Apprendre Dehors". Cahiers Pédagogiques 06/2021, n°570. p. 17

 
POUR EN SAVOIR PLUS
SUR CE N° DES CAHIERS PEDAGOGIQUES
 
CREATIONS AU BORD DE L'EAU

 

 

     Et si l’enseignant.e documentaliste proposait aussi des activités hors-les-murs ? Quand on travaille dans un collège Haute qualité environnementale, au pied de la montagne de la Sainte-Baume, c’est tout naturellement que l’idée d’aller en plein air s’impose. La nature est ainsi devenue objet d’observation et support de création, dans deux projets artistiques : l’écriture de haïkus dans le cadre du cours de français pour des élèves de sixièmes et des réalisations d’œuvres land art en troisièmes, en partenariat avec les SVT et les Arts Plastiques. Ces deux séquences se sont articulées entre l’intérieur et l’extérieur, au bord de l’Huveaune, un fleuve à cinq minutes à pied du collège.

 

 

Les Haikus

Pour l’écriture des Haikus, un premier temps au CDI est consacré à la présentation du projet et la distribution d’un « carnet de haïkus », permettant de récapituler les règles et d’écrire et dessiner ou coller dessus. Les sixièmes s’initient à cette forme poétique à travers un « kukaï », où l’on se rassemble pour lire et échanger autour de haïkus anciens et contemporains. Chaque élève lit dans sa tête les textes écrits sur de petits papiers qui circulent entre eux et recopie ses trois préférés, qui seront ensuite récités à haute voix pour que chacun puisse s’en imprégner. A partir de cette découverte, on déduit les règles d’écriture : Quelle est la forme commune de ces poèmes ? Quelles saisons, sensations ou sentiments évoquent-ils ?...

 

 

Un haïku s’écrit avec les cinq sens : « Soyez curieux, ouvrez grand les yeux, le cœur, le nez, les oreilles, le palais, les mains, les doigts… et saisissez toutes les merveilles qui nous entourent. » rappelle le poète Jean-Hugues Malineau[1]. Au cours de la promenade, lors d’une deuxième séance, les élèves sont ainsi invités à observer l’environnement et noter dans leur carnet ce qu’ils sentent, voient, entendent… ainsi que les émotions qui les traversent.

 

 

A partir de ces impressions, ils rédigent un ou plusieurs haïkus, qu’ils accompagneront d’une illustration, une photographie de préférence, pour saisir l’instant comme leur court poème, ou un dessin, un collage…

 

 

Le land art

Pour découvrir le land art, les troisièmes viennent au CDI feuilleter des ouvrages d’artistes connus et échanger autour de projections. On commente ensuite la fiche « analyse de terrain » qui les aidera à observer le site et y concevoir leur œuvre, en réfléchissant au choix des matériaux  (d’origine minérale, végétale, animale…), des couleurs, des formes… La nature est à la fois support, sujet et matériau de cette pratique artistique contemporaine.

 

 

En arrivant sur le lieu qui accueillera leur œuvre éphémère, les élèves sont incités à regarder attentivement autour d’eux et à le noter sur leur fiche, dans un tableau récapitulant les différents éléments de biodiversité étudiés en SVT. Ils travaillent par petits groupes pour choisir le meilleur emplacement et le photographier avant intervention, puis ramasser les éléments naturels qui leur semblent intéressants, sans endommager l’environnement (feuilles, cailloux, brindilles…).

 

 

Ils commencent par dessiner leur projet, avant de le réaliser in-situ, en jouant sur les formes, les matières, les couleurs, l’alternance, la répétition, les accumulations : brochettes de feuilles, de baies, de fleurs... totems de pierres, de bois... mandalas au sol avec des éléments naturels…. Ils doivent trouver des moyens de fixation naturels (bâtonnets, brindilles, caillou, sève...) et les intégrer à leur œuvre. Ils finissent en photographiant à nouveau le lieu transformé par leurs soins.

 

Chacune de ces deux séquences s’achève par une restitution sous forme d’exposition collective au CDI, présentant les réalisations des élèves : les carnets de haïkus pour les sixièmes, des cadres présentant les photographies avant / après et les croquis de land-art pour les troisièmes. Elles sont présentées accompagnées des éléments récoltés à l’extérieur qui les ont inspirés : bouts de bois, cailloux, fleurs… souvenirs de ce moment de partage et d’échanges au bord de l’eau.

 

 

 

[1] Jean-Hugues Malineau,  « Trente haïku rouges ou bleus », Pluie d’étoiles éditions, 2000.

 

 

 

LES LIENS PRESENTES EN FIN D'ARTICLE
Partager cet article
Repost0
23 mai 2021 7 23 /05 /mai /2021 13:02
Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 14:38

Les mercredis 26 mai et 16 juin 2021 à 13h30, un Atelier Canopé pour présenter la méthode Respir'Ado et comment l'utiliser en classe pour favoriser le bien-être et les apprentissages.

Il suffit de s'inscrire en ligne !

Un Webinaire Canopé

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 16:12

BERNOS, Mathilde / TOP-LABONNE, Emilie

Respir'Ado : Ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton cœur

ESF Sciences Humaines, 2021, 168 p.

ISBN : 978-2-7101-4310-9

14,5 euros

Respir'Ado : Ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton coeur

Genre : guide à lire, pratiquer et compléter !

Thèmes : bien-être / respiration / relaxation / yoga / activités créatives / émotions

Niveaux : CM2 / collège / lycée

 

De quoi ça parle ?

 

Chacun des douze chapitres s'ouvre sur une « inspiration », une invitation à réfléchir à partir d'une valeur inspirante : confiance, sagesse, sérénité, douceur, force intérieure, paix, concentration, humour, persévérance, joie, énergie, harmonie.

 

Puis, ils proposent cinq types d'activités, inspirées de diverses pratiques corporelles de bien-être (yoga, qi gong, méditation de pleine conscience, sophrologie) et créatives : ressentir (observer ses sensations, émotions, pensées, reconnaître ses besoins et ses valeurs), respirer, remuer (postures de yoga), relaxer, réaliser (propositions d'activités d'écriture, bricolage, créations artistiques...).

Respir'Ado : Ton livre zen pour être bien dans ton corps, ta tête et ton coeur

C’est aussi un livre à compléter, annoter, colorier… Chacun peut se l'approprier et le rendre unique !

 

Des compléments en ligne permettent de mieux comprendre comment s'en servir, d'imprimer des fiches d'activités supplémentaires et d'écouter et télécharger les relaxations.

La petite histoire de ce projet...

 

Je ne vais pas pouvoir commenter cet ouvrage de façon objective !

Mais je vous propose de découvrir sa petite histoire...

 

Mon amie Émilie Top-Labonne, avec laquelle j'ai écrit Respir'Ado, est professeure des écoles et de yoga dans un petit village à côté de mon collège. Sa fille a été mon élève, l'année où j'ai commencé à introduire des temps de relaxations en classe... Nous nous sommes rencontrées et avons vite partagé une préoccupation commune : aider nos élèves à se sentir plus calmes, attentifs et concentrés en classe et tout simplement bien dans leur vie quotidienne. Nous avions envie de leur proposer des outils pour les y aider.

 

Cette approche s'est enrichie de diverses découvertes au fil du temps qui ont nourri notre réflexion :  ateliers de Philosophie AGSAS®, pédagogie positive, ateliers Faber et Mazlish, sophrologie, yoga, Qi Gong, cycle MBSR... Un champ de possibles enthousiasmants pour d'autres façons d'apprendre ! Nous avons donc puisé dans différentes techniques que nous pratiquons et apprécions pour nous-mêmes.

 

En cherchant des livres et outils de yoga et relaxation pour nos élèves, nous nous sommes rendues compte que, s’il en existe de plus en plus pour les écoliers, c’est loin d’être le cas pour les collégiens. Nous avons peu à peu adapté et surtout créé pour eux des fiches de postures, relaxations, et diverses activités pour mieux se connaître et s'exprimer. Ils les collent dans un cahier et nous disent aimer les relire, s’en servir en famille ou avec leurs amis…

 

C’est ainsi qu’a germé l’envie d’élaborer ensemble la « méthode » Respir'Ado, qui regroupe plusieurs années de réflexion ! Les adolescents peuvent s'en servir seuls, entre amis, en famille... Et les parents ou professionnels (enseignants, CPE, infirmiers, psychologues, éducateurs...) peuvent s'en inspirer pour partager avec eux des moments différents.


Cet ouvrage propose des pistes pour mettre en place des activités « zen » avec les adolescents, dans le cadre scolaire, ou dans d’autres contextes éducatifs ainsi qu'en famille.  Pratiquées régulièrement, elles favorisent :
- l’attention, la concentration et la mémoire ;
- la connaissance de soi et de l’autre, la confiance en soi, l’empathie ;
- la créativité, la curiosité et le plaisir d’apprendre…


Avant de se lancer dans cette aventure, il toutefois est primordial de se questionner et se renseigner sur plusieurs points : les intentions qui nous animent, les précautions à prendre, la mise en place matérielle, la façon de construire une séance ou une séquence, une réserve d’exercices, des ressources à explorer… Ces outils peuvent se proposer, pas s'imposer. Et il n'y a pas de formule magique... Ils peuvent conduire à plus de calme, de sérénité... ou pas ! Les graines semées mettront peut-être des années à germer... Mais elles permettront sûrement des moments d'échanges et de bien-être partagés !

 

Bon cheminement à tous !

Partager cet article
Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 22:16

Un petit article qui récapitule réflexions et tâtonnements

sur la mise en place de la relaxation dans mon collège...

Petit retour d’expérience sur la relaxation au collège…

Une envie d’accompagner autrement

En arrivant au collège des 16 Fontaines à Saint-Zacharie, après plusieurs années d’enseignement en banlieue parisienne, j’ai observé que si le climat scolaire était plus apaisé, je retrouvais certaines difficultés : des élèves souvent agités et énervés, ce qui rend difficile la concentration nécessaire aux apprentissages. Ils ont à gérer beaucoup d’émotions très vives, parfois peu compatibles avec les besoins de concentration du contexte scolaire... Il m’a toujours paru contradictoire (et peu efficace à long terme) de donner à quelqu’un l’ordre de se calmer, sans expliquer à ceux qui n’y parviennent pas comment s’y prendre. Ce n’est pas quelque chose qui se décrète, s’impose de l’extérieur, mais un processus à intégrer, patiemment. A quel moment apprend-on vraiment à trouver le calme, à l’école ou à la maison ? Même les adultes ont parfois du mal à contrôler leur capacité d’attention. Comment faire alors avec nos élèves ?

Ayant pratiqué, à titre personnel, différentes techniques de détente, comme la sophrologie ou le Qi-Gong, et expérimenté leurs effets positifs sur moi, j’ai eu envie de les tester, très modestement, avec mes élèves. J’ai commencé à lire différents ouvrages sur le sujet… Il existe différentes approches, dont on peut s’inspirer et dont on entend de plus en plus parler (yoga, qi-gong, méditation de pleine conscience, sophrologie…).

¼ d’heure de relaxation en 6e

En 2014-2015 et 2015-2016, j’ai choisi de systématiquement débuter toutes mes séances d’initiation à la recherche documentaire avec les élèves de 6e. Elles avaient lieu sur le créneau d’AP, et les enfants ont bénéficié ainsi d’environ quinze minutes de détente, lors d’une douzaine de séances par ½ groupe sur l’année. J’ai beaucoup tâtonné la première année. Puis j’ai pensé à une progression plus cohérente l’année suivante, en commençant par une prise de conscience de la respiration et en abordant différents thèmes à chaque fois. Je réunissais les élèves en cercle par terre autour de moi. Nous commencions par un temps d’échanges, pour ceux qui souhaitaient s’exprimer, afin de mieux faire connaissance : « Je m’appelle… J’aime faire… J’aimerai devenir… », « mes astuces pour me détendre… », « ce qui m’aide à réussir quelque chose… », etc. Suivait ensuite la découverte d’une posture, d’un mouvement, d’un auto-massage ou d’une relaxation assise ou allongée (qui avait souvent la préférence des élèves !). Les élèves se sont montrés un peu gênés les premières fois. Certains ne souhaitaient pas participer. Je ne les forçais pas et les laissais commencer le travail dans une petite salle avec pour seul impératif de ne pas perturber les autres. Ils n’étaient généralement pas nombreux à vouloir se dérober à ce moment de détente ! Et les habitudes se prenaient ensuite peu à peu. Ils ont même fini pour certains par réclamer des relaxations quand ils revenaient sur leur temps libre au CDI !

Une rencontre déterminante !

J’ai eu la chance, dès ma première année d’expérimentation, qu’une élève me dise : « Ma maman, elle est prof de yoga ! ». Spontanément, je lui ai aussitôt demandé si elle pensait que sa maman serait d’accord pour venir nous montrer quelques techniques de relaxation… C’est ainsi que j’ai fait la connaissance d’Emilie Top-Labonne, qui a aussitôt répondu avec enthousiasme à ma proposition ! Enseignante à l’école maternelle « Manon des sources », à Plan d’Aups, elle est également professeure de yoga, qu’elle pratique depuis une vingtaine d’années. Elle a suivi diverses formations en yoga, notamment auprès du RYE, Recherche pour le Yoga dans l’Education, qui a obtenu un agrément avec l'Education Nationale en 2013. Elle mène un projet autour du yoga dans sa classe, dont on peut trouver la description dans les fiches de l’Expérithèque. Cette rencontre m’a permis d’aller plus loin que je ne l’aurais pensé au départ !

Des initiations pour tous : élèves, profs, parents

Émilie est venue plusieurs fois bénévolement, proposer à mes collégiens un temps de relaxation, des postures de yoga et des jeux au CDI, sur la pause méridienne, avec notamment son jeu Yogimouv, qui propose une approche ludique des postures, respirations, etc. et m’a procuré des ressources qui me manquaient alors…

Pour que l’expérience soit profitable au plus grand nombre d’élèves, il nous a semblé intéressant que d’autres enseignants du collège puissent s’emparer du projet. Nous avons alors proposé quelques séances d’initiation à mes collègues, pendant deux années consécutives, après avoir obtenu l’accord de l’équipe de Direction du collège. Nous avons aussi invité les parents pour un « moment des parents », qui leur a permis de découvrir les bienfaits du yoga avec leurs enfants, l’année dernière et cette année, à l’occasion de la Semaine du Yoga dans l’Education initiée par le RYE en février. J’ai également suivi cette année « Cinq séances autour des techniques RYE » dispensée par Emilie à Nans-Les-Pins, en compagnie d’autres enseignants et profs de yoga. Chaque rencontre nous donne l’occasion d’échanger autour de nos pratiques. Nous avons commencé à écrire des articles (un pour les Cahiers Pédagogiques de mai 2018 et un pour Faire ses devoirs : quel accompagnement ? coédité par Canopé et le CRAP).

Un club relaxation au collège

En 2016, avec la réforme du collège, mes séances ont été limitées au nombre de six, réparties sur le premier et le dernier trimestres. Je n’ai plus eu suffisamment de temps pour commencer par un quart d’heure de détente. Devant la demande des élèves qui s’étaient habitués et réclamaient ces moments, j’ai décidé d’instaurer un « club relaxation », sur des créneaux d’1/2 heure avant le repas. On se met en cercle, avec des tapis, des coussins, des doudous… J’essaie de leur proposer des séances thématiques, comportant un temps de parole, des mouvements ou des postures, parfois une activité créative (mandalas, météo des émotions, cailloux-pensées…) et une relaxation. Je puise dans divers ouvrages. J’invente aussi de plus en plus. Le point commun étant l’attention portée à la respiration, qui favorise la détente corporelle et mentale. Je mets à la disposition des élèves quelques-uns de mes textes enregistrés sur le blog du Bateau Livre pour qu’ils puissent les réécouter. Certains me confient refaire les séances avec leurs parents ou des copains. Il y a aussi au CDI des espaces cocooning, qui invitent à la détente : un tapis avec des coussins pour s’allonger, une petite bibliothèque zen, où l’on peut feuilleter des livres sur le yoga, la relaxation, mais aussi autour des émotions, des citations positives…

Voici quelques idées

pour mettre en place des temps de détente avec ses élèves :

Des élèves plus zen ?

Je suis de plus en plus convaincue des bienfaits de la relaxation pour soi et pour les adolescents. Savoir prendre conscience de sa respiration, se focaliser sur ses sensations, c’est tout simple et cela a un effet immédiat. L’idéal serait de pratiquer un petit moment tous les jours, pour que les effets se fassent réellement ressentir, aussi bien pour chacun que sur le climat scolaire. Mais il est déjà important de donner aux élèves quelques outils qu’ils puissent réutiliser chaque fois qu’ils en éprouvent le besoin, pour favoriser l’attention ou la concentration, leur apprendre à se calmer, se préparer à une situation délicate, qu’elle soit scolaire (examen, oral…) ou personnelle (sommeil…). Je crois aussi qu’il est indispensable de se former et pratiquer pour pouvoir transmettre ces outils à nos élèves. Il me reste encore à cheminer...

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 13:16

Un petit texte coécrit avec Emilie Top-Labonne sur

" la relaxation et les exercices pour se concentrer "

est paru dans

Faire ses devoirs : quel accompagnement ?

coordonné par Jean-Michel Zakhartchouk

Canopé Edition s/ CRAP, 2018. (Agir)

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 14:02

Voici un article co-écrit avec Émilie Top-Labonne, professeure des écoles et professeure de yoga, sur les bienfaits de la relaxation à l'école.

 

A découvrir dans Les Cahiers Pédagogiques, qui consacre son dossier du mois de Mai aux façons d'accompagner les élèves...

Cahier Pédagogiques, Mai 2018, N° 545
"Accompagner en pratiques"
Coordonné par Rachel Harent et Xavier Dejemeppe

Quand le yoga s’invite à l’école
Quand le yoga s’invite à l’école

 

Pour compléter l'article, un récapitulatif sous forme de tableau, des points à prendre en compte pour mettre en place la relaxation avec sa classe.

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 21:30

Après C'est fou tout ce qu'on peut faire au CDI, le collectif « Vivre le CDI » est de retour pour de nouveaux articles sur des initiatives pédagogiques innovantes au CDI. Cet ouvrage regroupe leurs textes et propose ainsi des réflexions sur le métier, la gestion du CDI et des activités et pratiques pédagogiques : approches nouvelles des TICE, de l’information et de la culture, idées autour de l’orientation et des médias...

 

 

Capture-d-ecran-2012-11-08-a-21.42.20.png

 

 

Collectif « Vivre le CDI », sous la direction de Philippe Marhic : Mathilde Bernos, Sabrina Carbonnier, Francine Debarge, Claire Egalon, Olivier Gatefin, Christophe Guérin, Flavie Koriche-Boulot, Habib Lahbairi, Sylvie Leclerc- Reynaud, Christiane Maison, Jean-Max Méjean, Frédérique Yvetot, Madame Z. Avec la participation de : Agnès Lenormand, Anita Mezghani, Mailys Cremaschi, Aurélie Jumilla, Corinne Chi, Suzanne Zheng, Yanis Danez.

 

L'Harmattan, 242 p., 2012 (Collection Nouvelles Pédagogies)

ISBN : 978-2-336-00308-5

25 €

 

 

A commander chez son libraire habituel

ou chez L’HARMATTAN, 7 rue de l’Ecole Polytechnique 75005 Paris

http://www.editions-harmattan.fr

 

 

 

 

 

TABLE DES MATIERES 

 


Avant-propos par Olivier Le Deuff

Préface par Bruno Rigotard

 

 

Partie 1 – LES PRATIQUES PÉDAGOGIQUES

 

Des collégiens artistes et philosophes par Sylvie Leclerc-Reynaud

Le CDI : espace d'exposition par Philippe Marhic

Voyager au CDI par Mathilde Bernos

Comment aborder le texte poétique... par Christiane Maison

Un nouveau regard sur la Renaissance par Sabrina Carbonnier

Le prix des Incorruptibles par Claire Egalon

Le rallye lecture par Philippe Marhic

Pourquoi avoir choisi le métier de professeure- documentaliste ? par Sylvie Leclerc-Reynaud Partie

 

 

Partie 2 – LES MÉDIAS

 

Une expérience journalistique au CDI par Philippe Marhic

Des collégiens apprentis journalistes par Olivier Gatefin

Le mois de la presse en ateliers par Christophe Guérin

Pourquoi je suis devenue professeure-documentaliste ? par Flavie Koriche-Boulot

 

 

Partie 3 – L'ORIENTATION

 

CDI et orientation en classe de 5e par Philippe Marhic

L'orientation au lycée par Habib Lahbairi
Internet : validation des sources d’information par Habib Lahbairi
Une autre manière d'enseigner par JMM

 

 

Partie 4 – LA GESTION DU CDI


CDI... mode d'emploi par Frédérique Yvetot

Règlement du CDI... par Francine Debarge

Le CDI : un lieu de vie à s'approprier par Claire Egalon

Le CDI : un lieu d'accueil parfait pour l'opération OEP par Philippe Marhic

Renouveler un fonds documentaire aujourd'hui par Flavie Koriche-Boulot

Politique d'acquisition par Philippe Marhic

Pourquoi choisir ce métier par Frédérique Yvetot

 

 

Partie 5 – RÉFLEXIONS SUR LE MÉTIER


Le dictionnaire amer des MOTS et des MAUX de Mme Z par Madame Z

Mission Culture par Jean-Max Méjean

Les espaces de recherches du CDI par Philippe Marhic

Donner le « goût de lire » par Mathilde Bernos

Changement de cap... par Philippe Marhic

 

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 20:02

Dans ce numéro, "Les Cahiers Pédagogiques" s'interrogent sur la place de l'histoire des arts au collège, comment l'intégrer aux programmes, l'ouvrir à toutes les disciplines et en faire "une occasion pour nos élèves de regarder autrement le monde qui nous entoure"...

 

 

 

Cahiers Pédagogiques. Novembre 2011. N°492

"Les arts, quelle histoire ! "

Dossier coordonné par Bénédicte Duvin-Parmentier et Christine Vallin

 

Un peu d'auto-pub...

 

Dans la première partie du dossier, qui propose des ressources et exemples de pratiques, vous trouverez une petite contribution, "Derrière l'objectif", qui raconte une expérience de travail autour de la photographie avec des collégiens. La lecture de cet article peut être complétée par les exemples et fiches pédagogiques en ligne : http://lebateaulivre.over-blog.fr/pages/Photographie-994933.html

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 22:41

Dans le mensuel n° 123 du Café Pédagogique de juin 2011, Frédérique Yvetot présente les ateliers philo de type AGSAS-LEVINE, avec une interview de Michèle Sillam. Enseignante et formatrice, elle a collaboré avec Jacques Lévine à la rédaction d'un ouvrage collectif : "L'enfant philosophe, avenir de l'humanité".

 

J'ai longtemps animé des "groupes de paroles" et j'ai surtout eu la chance d'être formée aux ateliers philo par Michèle Sillam en 2009, c'est pourquoi j'ai été invitée à témoigner pour cet article, sur leur mise en place dans un CDI.


 

cafe-peda-philo.png

 

Partager cet article
Repost0