Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 08:43

SAGLIER, Jacques

Je m'appelle Marie 

Gallimard, 2011,301 p. (Scripto)

ISBN : 978-2-07-064208-3

11 €

 

 

http://www.gallimard-jeunesse.fr/var/storage/images/product/f57/product_9782070642083_244x0.jpg

photo : collection personnelle de Jacques Saglier

 


 

Genre : roman historique

Thème : 2e guerre mondiale - déportation - amitié - famille

Niveau : 3e - 2de - 1ère - Terminale

 

Marie et les siens se sont installés près d'Avignon, en zone libre. En 1943, être d'origine juive est dangereux, même quand, comme sa famille, on ne pratique pas la religion. Un matin, tout le monde est embarqué sans explication. C'est le début d'une période cauchemardesque, où il faut apprendre à vivre dans la promiscuité, la saleté et la faim et surtout l'angoissante ignorance de ce que sera le lendemain. Seul Antoine, le frère parti dans un chantier de jeunesse du Vercors, échappe à cette rafle.

 

L'auteur, Jacques Saglier, est le fils d'Antoine. Face au silence de son père sur ce passé douloureux, il a plongé dans les archives familiales et historiques, pour tenter de comprendre et de combler les trous. N'étant pas historien, il a choisi la forme du roman, en racontant du point de vue de Marie, 17 ans, car "son jeune âge permettait une vision naïve qui n'excluait pas une analyse parfois froide, voire cynique des évènements." Ce récit est ainsi accessible pour des adolescents. Il dépeint finement les sentiments de la jeune fille (peurs, doutes, culpabilité...). Et il montre un contexte moins abordé dans la littérature relative à cette période de l'histoire : les camps d'internement français, les lettres "codées" pour tenter de donner des nouvelles à la famille, les démarches pour prouver sa "non appartenance à la race juive". Fiction et documentaire se confondent parfois, avec la reproduction de documents historiques : lettres, photos, articles, documents officiels... Toujours en quête de romans sur la 2de guerre mondiale à proposer aux classes de 3e, je trouve ce récit intéressant pour enrichir un réseau-lecture (cf. http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-13811411.html ).


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 10:27

FERDJOUKH, Malika

Chaque soir à 11 heures

Flammarion, 2011, 401 p. (Emotions)

ISBN : 978-2-0812-4390-3

13 €

 

http://www.images-chapitre.com/ima1/original/442/37620442_9207971.jpg

 

 

Thèmes : secret de famille - amour -

Niveau : 4e - 3e

 

Willa Ayre a une vie bien remplie, entre ses parents séparés et éternels adolescents, ses amis du lycée et le beau Iago, amoureux d'elle, alors qu'elle-même se trouve insignifiante... Lors de la fête d'anniversaire organisée par sa riche meilleure amie Fran, elle se retrouve un peu contrainte à jouer du saxo... Sa prestation est remarquée par Edern, un garçon sombre mais néanmoins attirant, qui lui demande d'accompagner sa pianiste de petite soeur, qui n'a plus personne avec qui jouer en duo depuis la mort de leur mère. Willa accepte et découvre, en même temps que leur mystérieuse demeure au fond d'une impasse de Montmartre, que  son propre père est impliqué dans de tristes secrets...

 

 

Flammarion lance une nouvelle collection de "romans miroirs", dans laquelle de grands noms de la littérature jeunesse mettent en scène une émotion, poussée à son paroxisme... Sans doute un futur vivier de récits qui attireront les jeunes lecteurs !

 

En ce qui concerne ce titre, j'ai d'abord été un peu agacée par la façon de s'exprimer de Willa et ses allusions qui  parleront davantage à des adultes qu'à des adolescents et en font un personnage plus emprunté que ceux de la fameuse série "Quatre soeurs" de l'auteur. J'ai aussi été peu convaincue par le contexte clinquant dans lequel évolue Willa, qui fréquente des jeunes gens richissimes, bien éloignés de la réalité de la plupart de nos élèves... Mais  après tout, pourquoi pas ? Un roman permet aussi de s'évader loin de son quotidien ! Et l'essentiel n'est pas là : au fur et à mesure, on est pris par le suspense qui s'installe, on veut comprendre le mystère qui entoure Willa. Qui a tenté de l'assassiner à plusieurs reprises et pourquoi ?  Quel rôle joue son prof de chimie ? Pourquoi Iago semble se détourner ? Qu'est-il vraiment arrivé aux parents d'Edern ? Pourquoi l'horloge de sa maison s'arrête-t-elle systématiquement tous les soirs à onze heures ?... Plusieurs histoires s'entremèlent. Une intrigue bien écrite et associant plusieurs genres (roman à l'eau de rose, policier, fantastique...), qui devrait décidément séduire les ados...

 

De nombreuses critiques très positives dans la blogosphère...

Mille et une pages

Les mots de Mélo

...

 

Ce roman est un des "livres voyageurs" de la rentrée littéraire 2011,

pour un Challenge qui propose de lire et chroniquer 7 livres dans l'année...

http://delivrer-des-livres.fr/challenge-1-rentree-litteraire-2011

 

http://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2011/06/RL2011b.jpg



 


 


Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 14:30

HINCKEL, Florence

L'été où je suis né

Gallimard, 2011, 81 p. (Scripto)

ISBN: 978-2-07-064209-0

7 €

 

http://s3.static69.com/m/image-offre/3/0/e/8/30e8d54478f1d924577532366d0dafe6-300x300.gif

Photos Chris Curtis / Shutterstock, Elisabeth Cohat


 

Thèmes : amour - amitié - adoption

Niveau : 5e - 4e - 3e - 2de...

 

 Léo est né sous X. Il y pense beaucoup, à X. À cette mère qu'il n'a pas connue et à laquelle il parle dans sa tête depuis qu'il est tout petit. Il est pourtant un ado équilibré, bon élève, passionné par les mobylettes qu'il retape et surtout, bien entouré par son ami Jason et des parents adoptifs aimants, Claire et Charles. Alors que les vacances d'été commencent et que ces derniers sont partis quelques jours, il ne cesse de croiser Xavière, une élève de sa classe, à laquelle il n'avait jamais prêté attention. Elle n'est pas timide, Xavière, et quand elle lui suggère de caresser sa chevelure, la vie de Léo en est bouleversée. Face au sentiment amoureux naissant, si nouveau pour lui, il pense à "Alice au pays des merveilles" face au miroir : "Elle n'a que deux choix : soit elle reste d'un côté du miroir, dans sa vie ordinaire, sans souci, tranquille ; soit elle passe de l'autre côté, où l'attendent des tas d'aventures extraordinaires, mais dangereuses, et où elle ne sera plus jamais peinarde." (p.38). N'en est-il pas de même pour toute situation nouvelle, tout choix qui conduit à un changement profond dans nos existences, à la fois prise de risque et espoir joyeux, comme une nouvelle naissance ?

 

Une histoire courte et au style simple et spontané, pouvant être lue aussi bien par des collégiens qu'un public beaucoup plus large, pour la finesse avec laquelle l'auteur dépeint les sentiments du personnage. Un coup de cœur pour ce roman, qui m'a transportée et émue... comme une adolescente ! et qui me donne envie de découvrir d'autres textes de Florence Hinckel.

 

Site de l'auteur : http://florencehinckel.com

avec des liens vers ses "blogs pour grands"...

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 09:14

HEURTIER, Annelise

Le carnet rouge

Casterman, 2011, 190 p. (Romans Grand Format)

ISBN : 2-978-203-04720-4

12 €

 

 

http://media.librairiedialogues.fr/media/attachments/large/1/8/7/001016187.jpg

 

Thèmes : Népal - secret de famille - amour - amitié - relation fille-mère - adolescence

Niveau : 4e - 3e

 

Marie, 16 ans, vit seule avec sa mère, qui travaille de nuit comme infirmière. Elle a de longs cheveux noirs et une peau mate, hérités des origines népalaises de sa mère, dont elle ne sait rien. Cette dernière lui a toujours dit que ses grands-parents étaient morts et refuse de répondre à ses questions sur sa propre enfance. Cette histoire préoccupe beaucoup l'adolescente. Même son intérêt pour le beau Hugues Cartier-Dampierre, pour lequel elle s'est inscrite au cours de théâtre, en est émoussé. Un jour, accompagnée de son ami Alex, elle remarque la présence d'un homme d'un certain âge, qui l'a suivie du lycée au café où ils boivent un verre. Qui est-il ? Que lui veut-il ? A-t-il un lien avec le passé de sa famille ?

 

Ce roman commence, comme beaucoup de livres pour ados, avec un cocktail  d'ingrédients un peu clichés : forte amitié, amour inaccessible, incompréhension avec la mère... Mais la rencontre avec cet homme inconnu, qui confie à l'héroïne un carnet rouge, dans lequel elle va découvrir ses origines, chamboule l'histoire jusque là sans surprise. Alternent alors le récit du quotidien de Marie avec des passages du carnet, qui nous transportent dans le Népal traditionnel. Voilà finalement un roman plein de suspense, qui devrait captiver nos lecteurs (plus probablement lectrices...) ! Un petit coup de coeur pour la couverture rouge...

 

 

http://delivrer-des-livres.fr/wp-content/uploads/2011/06/RL2011b.jpg

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:44

KOCJAN, Grégoire

Cartastrophe !

Syros, 2011. 44 p. (Mini Syros, Théâtre à jouer)

ISBN : 978-2-74-851156-7

2,95 €

 

 

http://media.librairiedialogues.fr/media/attachments/large/1/9/2/001009192.jpg

Illustration de Karine Bernadou

 

 

 

Genre : théâtre

Thème : jeu

Niveau : CM1 - CM2 - 6e - 5e

 

 

Deux joueurs s'apprêtent à se lancer dans une partie de poker. Mais les cartes sont vexées : la mise de départ leur semble bien dérisoire. Le roi de coeur, paniqué, cherche sa femme. Le joker, laissé dans la boîte, s'ennuie... Une vraie cartastrophe !

 

Un texte tonique et truffé de jeux de mots ! Les autres titres de cette nouvelle collection semblent tout aussi pétillants...

 

En dehors des textes classiques, il n'est pas toujours facile de proposer des textes à mettre en scène avec des élèves, en dehors de l'éditeur Retz, surtout pour un nombre important de participants. Voilà enfin une petite collection qui propose des pièces contemporaines, courtes et accessibles, permettant de faire jouer 20 à 30 personnes... à un prix permettant de l'acheter en série...

 


Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 16:55

YTAK, Cathy / RONDEAU, Gérard

Il se peut qu'on s'évade

Thierry Magnier, 2011. 102 p. : ill. (Photo Roman)

ISBN : 978-2-36474-012-9

9 €

 

http://www.editions-thierry-magnier.com/files_etm/couvs/140/9782364740129.jpg

 

photographie de Gérard Rondeau

 

 

 

Thème : musée - photographie - art solitude

Niveau : 3e - lycée et au-delà

 

 

Peter Skøresen, 23 ans, fut un enfant surdoué, mais très renfermé. Peu doué pour les relations humaines, il est devenu gardien de musée de nuit. Il aime le calme, le silence, la solitude. Depuis que des travaux l'ont contraint à travailler le jour, au milieu du bruit, des marteaux et des voix, il est mal à l'aise, il commet des erreurs. Un groupe de personnes, dont une psy et le directeur des ressources humaines, mènent un interrogatoire, photographies à l'appui. Que veut-on lui faire avouer ?

 

Voilà un texte de littérature jeunesse... qui est un texte de littérature tout court !  Comme dans les autres romans de cette collection, l'auteur est parti d'une série de photographies proposées par l'éditeur et dont elle ignore tout, pour imaginer son récit. Cathy Ytak a  su trouver un parti pris très original et évite totalement la paraphrase, en choisissant de faire de ces images, les preuves d'une enquête. Le personnage principal parle de ce qu'il y voit, de façon très subjective. A travers ses propos, l'auteur dévoile un point de vue sensible sur l'art et la photographie.

 

Les images de Gérard Rondeau sont en outre superbes, sur un thème qui me touche particulièrement en photographie : le musée. Alors qu'il est souvent montré de façon humoristique, avec notamment des portraits de visiteurs (Elliott Erwitt, Martine Frank...), l'atmosphère qui se dégage ici est plutôt empreinte de nostalgie et solitude.

 

Ce travail pourrait inspirer des ateliers d'écriture en classe : faire imaginer un texte à partir de séries d'images célèbres (photographies ou peintures)... ou réaliser des séries photographiques en arts plastiques, qui serviraient ensuite de point de départ à l'écriture...

 

Cela m'évoque aussi la technique du "photolangage" :

http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-que-vous-a-apporte-cette-annee-scolaire-54790745.html


 


L'auteur Cathy Ytak

http://www.ytak.fr/

 

Le photographe Gérard Rondeau

http://www.gerardrondeau.com/

Photographies de musées : http://www.gerardrondeau.com/photographies/musees-hors-cadre/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:27

LABATT, Mary

Mon voisin le vampire

Rageot Graphic, 2011, 95 p. : ill. (Sam détective)

ISBN : 978-2-7002-3539-5

6,3 €

 

phpThumb.jpg

Illustration de Jo Rioux

 

 

Genre : bande dessinée

Thème : chien - enquête - mystère

Niveau : CM1-CM2 - 6e

 

 

Les maîtres de Sam, une chienne particulièrement futée, emménagent dans une nouvelle maison. Elle n'apprécie pas du tout d'avoir dû quitter son ancien domicile et s'ennuie. Mais elle fait heureusement connaissance avec la petite voisine, Jennie, qui a le don d'entendre ses pensées. Sam a vite fait d'imaginer des mystères à élucider et d'entrainer la fillette et son amie Beth dans ses enquêtes...

 

Des petites bandes dessinées faciles, au format roman et au graphisme qui évoque le manga, qui devrait plaire aux plus jeunes lecteurs... et aux profs-documentalistes avec un petit budget...

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 19:29

NESSMANN, Philippe

Un monde en couleurs

© Gallimard Jeunesse, 2011, 80 p.

ISBN : 978-2-07-063907-6

19,9 €

 

 

http://librairiesandales.hautetfort.com/media/01/00/765608312.jpg

Couverture Totem Maori

 

 

Genre : documentaire

Thème : couleur / art / optique

Niveau : collège

 

Cet ouvrage, à la manière des imagiers pour enfants, présente de magnifiques doubles pages autour de différentes couleurs. Mais il va plus loin et fournit de nombreuses informations : expressions faisant référence aux couleurs, symboles qui y sont associés et réflexion sur leurs diverses utilisations, dans la nature, l'art, la mode, la vie quotidienne... La mise en page est aérée et facile d'accès, avec de nombreuses illustrations, des textes courts et clairs.

 

Un très beau livre, sur un thème peu développé dans les ouvrages jeunesse, qui pourra intéresser enseignants d'arts plastiques, d'histoire et de français notamment, dans le cadre de l'enseignement de l'histoire des arts. Très accessible en 6e - 5e et pouvant servir de point de départ pour les plus grands.

 

Il enrichira également les recherches des élèves lors d'une activité de club autour des couleurs : voir l'article "Créer un imagier de couleurs".

 

A la fois esthétique et intéressant, un livre à avoir dans un fonds de CDI de collège !

 

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 19:14

SCHALIT, Jean / FRIHA, Karim

Professeur Gamberge : C'est quoi, le piratage sur Internet ?

Gallimard Jeunesse, [s.p.]. (Giboulées)

ISBN : 978-2-07-063861-1

3,5 euros

 

http://www.decitre.fr/gi/11/9782070638611FS.gif

Illustration d'Aurélie Raphaël

 

 

Genre : documentaire / album

Thème : Internet - Piratage informatique

Niveau : école - SEGPA - UPI - FLS

 

Une histoire facile d'accès, pour comprendre en quoi consiste le piratage sur Internet, en partant du sens premier du mot. Cette collection s'adresse aux plus jeunes (à partir de 7 ans). En collège, elle peut permettre aux élèves non francophones ou petits lecteurs, de réaliser des recherches documentaires.

 

 

La collection "Professeur Gamberge - Giboulées" aborde des sujets d'actualité, en rapport avec la politique, l'économie, la société, les sciences et techniques... :

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Professeur-Gamberge-Giboulees

 

Cette collection est adaptée de l'émission "Ludo" sur France 3 :

http://www.mon-ludo.fr/heros/professeur-gamberge/


Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 11:08

VIDARD, Estelle 

Ecoles du Monde

Flammarion, 2011, 61 p. : ill.

ISBN : 978-2-0812-3054-5

15 €

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcStmJNKaEJqJUMJbooZY_yEgjUgETVt3VCxQ8O8clwhfr6FA-ozxs2b_TpE6w

 

Illustration de Mayalen Goust

 

 

 

Genre : fiction / documentaire

Thème : école - pays -  diversité culturelle

Niveau : CM1 - CM2 - 6e - 5e

 

Voilà pour la rentrée un livre qui présente le système scolaire d'une quinzaine de pays de chaque continent, en deux doubles pages. Il part de l'histoire d'un enfant, pour apporter ensuite des informations sur le contexte dans lequel il est scolarisé : emploi du temps, matières, lieux et organisation des cours, repas, récréation, jeux...

 

Le plus : des informations accessibles et des anecdotes susceptibles d'intéresser les élèves, voire de donner des idées à adapter dans nos écoles, comme  les méthodes actives de Finlande ou "la boîte à soucis" des anglais...

Le moins : les illustrations ne me semblent pas utilisables dans le cadre d'une recherche documentaire, pour laquelle on incite plutôt les élèves à sélectionner de "vrais" documents, dont ils citent les sources : photographie, reproductions, etc.

Le mélange fiction / documentaire réserve cet ouvrage aux plus jeunes ou aux petits lecteurs.

Partager cet article
Repost0