Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:14

DESPLECHIN, Marie / OTHONIEL, Jean-Michel

Mon petit théâtre de Peau d’Âne

© Editions Courtes et Longues, 2011, 72 p.

ISBN : 978-2-35290-075-7

Prix : 19 euros


petit-theatre-othoniel.png


Genre : biographie

Thème : art – vocation

Niveau : CM2 et bien au-delà

 

Les débuts de Jean-Michel Othoniel, maître verrier, se lisent comme une histoire. On y découvre les artistes et écrivains qui l’ont marqué depuis son enfance : Marcel Duchamp, lors d’une exposition où l’emmène sa mère, « Les métamorphoses » d’Ovide, le « petit théâtre de Peau d’âne » de Pierre Loti… Ce texte partage aussi une très douce conception de l’art et du rôle des artistes.

 

« Il n’y a pas une si grande différence entre la personne que j’étais alors et celle que je suis aujourd’hui. La plupart des gens, quand ils deviennent adolescents, ferment derrière eux la porte de leur enfance. Ils entrent dans la cour des grands et voilà, c’est fini. Quelques-uns pourtant font le chemin du retour. Ils ont gardé la clé de la porte. Ils viennent rechercher des choses qu’ils avaient enfermées autrefois.

On dit souvent que les artistes seraient restés de grands enfants. Je les vois plutôt, dans leur enfance, comme de petits adultes. Un artiste porte son univers très tôt en lui. Il le garde toute sa vie. »

 

Les illustrations, mêlant photographies, œuvres et aquarelles… évoquent la forme d’un carnet de voyage. L’auteur s’efface discrètement derrière l’artiste et permet au lecteur de comprendre comment peut naître une vocation. Ce livre trouvera sa place dans un CDI de collège, avec le développement de l’enseignement de l’histoire des arts. Il peut accompagner la lecture du conte « Peau d’Ane » et donner lieu à un travail en français et Arts Plastiques pour inciter les élèves à leur propre réinterprétation artistique du conte…

 

Jean-Michel Othoniel est devenu célèbre grâce à la station de métro en perles de verre du Palais Royal et le centre Pompidou lui consacre une rétrospective du 2 mars au 23 mai 2011.

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/Actualites/9683E6A6EB3C14C5C12577E5003937D3?OpenDocument&L=1

 

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:23

BLONDEL, Jean-Philippe

(Re)play !

Actes Sud Junior, 2011,125 p. (Romans Ado)

ISBN : 978-2-7427-9597-0

10 euros

 

 http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742795970.jpg

Couverture : Plainpictures / Daniel Sadrowski

 

Thème : musique – amitié – amour – passage âge adulte

Niveau : 3e - lycée

 

Tout le lycée est en ébullition : un célèbre critique de rock doit passer en fin d’année, pour raconter son expérience et écouter des élèves jouer deux ou trois chansons. Le groupe de Benjamin a explosé il y a quelques mois, en même temps que son amitié avec Mathieu. Voilà peut-être l’occasion de rejouer et d’essayer de comprendre ce qui s’est passé ? Au cours de cette année de Terminale, Benjamin va mûrir, en apprenant sur ses relations avec les autres et ses projets, aidé par son enseignant-documentaliste fan de rock, qui l’incite à écrire ses propres textes.

 

Un roman dans la lignée du précédent de Jean-Philippe Blondel, « Blog », avec l’histoire de cet adolescent confronté à des choix (en amour, amitié, orientation…), qui le conduisent vers la fin de sa Terminale et l’âge adulte... Facile à lire, tout en étant bien écrit, on peut le recommander parmi les « lectures passerelles », pas si nombreuses, entre le collège et le lycée. A noter aussi, le personnage d’enseignant-documentaliste très positif et sympa ! A avoir donc, dans notre petit rayon des super profs-docs… 

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:18

OLLIVIER, Stéphane

Ella Fitzgerald

© Gallimard, 2011, 32 p. + CD audio (40 min).  (Découverte des musiciens)

ISBN : 978-2-07-069694-0

Prix : 16 euros

 

 

 

http://www.gallimard-jeunesse.fr/medias/06//21069222648.GIF

Illustration de Rémi Courgeon

 

 

Genre : biographie - documentaire

Thème : Jazz – Chant – New York - 20e siècle

Niveau : CM1 - CM2 – 6e – 5e


 

De la banlieue pauvre de New York aux plus grandes salles de spectacle, le destin d’une jeune afro-américaine, devenue l’une des plus célèbre voix du jazz du 20e siècle, malgré sa timidité et son physique.


 

Le texte, assez succinct, s’adresse aux plus jeunes (collection conçue pour les 6-10 ans), auxquels il peut montrer, avec à propos, que le succès est davantage lié au talent et à la persévérance qu’à l’apparence. Il est dommage que le livre n’évoque pas du tout le contexte dans lequel vivaient les afro-américains à cette époque et notamment les difficultés des musiciens noirs pour jouer dans certaines salles… Le CD apporte un complément passionnant, bien au-delà de la tranche d’âge ciblée. Il permet de faire (re)découvrir la merveilleuse voix d’Ella, et le texte, lu avec sobriété, crée un lien discret d’une chanson à l’autre. De quoi faire swinguer le CDI !

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 15:25

Erich Scheurmann.

Le Papalagui : Les étonnants propos de Touiavii, chef de tribu, sur les hommes blancs.

© Pocket, 2004, 160 p.

ISBN : 2-266-13032-3

5, 60 euros


 

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/POC/P3/9782266130325.jpg

 

 

 

Genre : essai

Thème : mode de vie occidental - regard sur l'autre

Niveau : 3e - lycée - adultes

 

 

Erich Scheurmann est un peintre, écrivain et conteur allemand. Peu avant la 1ère Guerre Mondiale, il se rend à Samoa, en Polynésie. Il en rapporte ce texte, présenté comme un recueil d'observations et de réflexions sur la civilisation occidentale par un chef de tribu, au retour d'un voyage en Europe. Paru en 1920, il n’a été traduit en français qu’au début des années 80. Près d'un siècle plus tard, le Papalagui, qui désigne le Blanc, et présente ses habitudes de vie, est toujours d’une étonnante actualité !

 

J'ai découvert et acheté ce recueil, dans le cadre de l'atelier "Mon Journal du Monde" sur le thème du territoire (géographique et mental) en partenariat avec le BAL. Indépendemment de ce travail, des extraits peuvent être lus et commentés, en français, en histoire-géo, en heure de vie de classe, dans le cadre d'un club... pour réfléchir au regard que l'on porte sur les moeurs et coutumes de l'autre. Beaucoup de thèmes font écho à des interrogations et réflexions contemporaines sur le rapport à la nature, l'écologie, le gaspillage... Sur quoi reposent nos choix ? Peut-on vivre autrement ?...

 

 

 

Quelques extraits :

 

 

À propos des villes – p. 33

« On a du mal à saisir qu’un être humain ne meure pas ici, que de nostalgie, il ne devienne pas un oiseau, qu’il ne lui pousse pas des ailes pour s’élever et voler où se trouvent l’air et le soleil. »

 

À propos des objets – p. 58

« Quand l’homme a besoin de beaucoup de choses, il est d’une grande pauvreté, car il prouve en cela qu’il est démuni des choses du Grand-Esprit. Le Papalagui est pauvre, parce qu’il est possédé par les objets. Il ne peut plus vivre sans les objets. »

 

À propos du temps – p. 67

« Le temps voulu a beau être là, il ne le voit même pas avec la meilleure volonté du monde, et il invoque 1000 choses qui lui prennent son temps. Grincheux et râleur, il reste cloué à son travail, pour lequel il n’éprouve ni joie, ni plaisir, et auquel personne d’autre ne le contraint que lui-même. Mais s’il voit soudain qu’il a le temps, qu’il est bien là, ou si un autre le lui donne (les Papalaguis se donnent souvent du temps l’un à l’autre, rien n’est aussi apprécié que ce don), alors le désir lui manque à nouveau, ou il est fatigué de son travail sans joie. Et régulièrement, il remet à demain ce qu’il a le temps de faire aujourd’hui. »

 

À propos du journal – p. 110

« Le journal est aussi une sorte de machine qui fabrique quotidiennement des pensées nouvelles, beaucoup plus que ce qui peut émerger dans une seule tête. Mais la plupart de ces pensées sont faibles et ternes, elles remplissent bien notre tête de beaucoup de provisions, nous ne la rendent pas plus forte. Nous pourrions aussi bien remplir notre tête de sable. Le Papalagui bourre sa tête de cette nourriture inutile des papiers. Avant d’avoir pu rejeter une bouchée, il en reprend déjà une nouvelle. »

 

À propos des pensées – p. 116

« Le Papalagui pense tant que penser lui est devenu une habitude, une nécessité et même une obligation. Il faut qu’il pense sans arrêt. Il parvient difficilement à ne pas penser, en laissant vivre son corps. Il ne vit souvent qu’avec la tête, pendant que tous ses sens reposent dans un sommeil profond, bien qu’il marche, parle, mange et vie. […] Il vaut mieux ne pas penser du tout quand le soleil brille. »

 

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 14:26

MAUMEJEAN, Xavier

L'ami de toujours

Flamarion, 2011, 281 p.

ISBN : 978-2-0812-3036-1

10 €

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51sF90p4GeL._SS500_.jpg

Couverture de Matthieu Spohn / photoAlto / Corbis

 

 

Genre : fantastique

Thème : jeux vidéos - double

Niveau : 3e - lycée

 

David, 20 ans, est un jeune homme réservé, un geek dont la seule passion tourne autour des jeux vidéos. Alors qu'il se rend à New York pour passer un entretien d'embauche dans la firme Eldetic, en tant que concepteur de jeux, il rencontre l'étrange Richard qu'il n'a pas revu depuis des années et pour cause : Richard était son ami imaginaire quand il était enfant ! Ce dernier, assez intrusif, pousse David à s'ouvrir aux autres, à prendre soin de lui...  ce qui a des effets positifs, puisqu'il commence à avoir des amis et qu'une histoire d'amour semble naître. Mais pour parvenir à ses fins, Richard est prêt à tout, même aux actes les plus malveillants. David est de plus en plus gêné par cette relation. Qui est réellement Richard ? Quelles sont ses intentions ?

 

Ce roman aborde un thème intéressant, le double, qui a nourri la littérature fantastique depuis Maupassant. L'histoire est ancrée dans la réalité et les préoccupations des jeunes d'aujourd'hui. Le lecteur hésite longtemps : David est-il schizophrène ? Richard existe-t-il réellement ? Dommage que le dénouement soit un peu trop rapide et n'exploite pas toutes les pistes qui avaient été amorcées. On reste un peu sur sa faim, alors que le reste du récit tient en haleine.

 


 

 

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 17:01

BLONDEL, Jean-Philippe

Blog

Actes Sud, 2010, 113 p. (Actes Sud Junior)

ISBN : 978-2-7427-8936-8

10 euros

 

 

http://www.actusf.com/spip/IMG/jpg/Blog.jpg

Couverture de Plainpicture / Jens Rufenach

 

Thème : blog - journal intime - relation père / fils - amour

Niveau : 4e - 3e - 2de

 

Le narrateur est furieux le jour où il découvre que son père a lu son blog. Il décide de lui montrer en s'enfermant dans un silence hostile. Ne sachant plus comment se faire pardonner, ce dernier lui laisse un carton qui contient ses propres souvenirs d'adolescence : agendas, photos, journaux intimes... D'abord désabusé, le fils se plonge peu à peu dans cet univers intime, touché par les doutes et les questionnements de son père à son âge. Il s'interroge aussi : qui est ce Pascal, dont il n'a jamais entendu parler ?

 

Un roman à la fois léger, profond et original, sur la relation père/fils et l'écriture intime.

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 16:17

DESMARTEAU, Claudine

Le petit Gus fait sa crise

© Albin Michel, 2010, 160 p. : ill.

ISBN : 078-2-226-20933-7

12,90 euros

 

 

http://www.albin-michel.fr/multimedia/Article/Image/2010/9782226209337-j.jpg

Illustration de Claudine DESMARTEAU

 

 

Genre : humour

Thème : enfance - famille - école

Niveau : CM2 - 6e et adultes !

 

La famille de Gus est en crise ! Son père fait des économies en achetant des produits Top Budgette, sa mère ne jure que par le pédiatre Aldo Nouillerie et n'hésite pas à le frustrer de console, sa soeur de 14 ans passe tout son temps à écouter Nirvana et rêve d'avoir un rat et son frère de 17 ans se prend pour un Guitare Hero. Alors, y pas de raison, Gus aussi va faire sa crise ! Et il nous le raconte, dans un vocabulaire bien à lui... Son slogan ? "Travailler moins pour jouer plus !" quoi que puisse en penser le président... "parce que c'est bien le genre de gars à dire ou à penser des insultes et des grossièretés sur tout le monde, sauf sur lui."

 

Un récit très drôle, dans la lignée du "Petit Nicolas"...

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 14:45

GRISSEAUX, Véronique / LAI, Fabio

Sally Bollywood. 1. L'énigme des lettres anonymes

© Jungle, 2011, 32 p. (Jungle Kids)

ISBN / 978-2-874-42777-0

8,95 euros

 

http://www.bd-sanctuary.com/couvertures/big/SallyBollywood_C1.jpg

Illustrations de Fabio Lai

 

 

Genre : bande dessinée

Thème : collège - enquête policière

Niveau : CM2 - 6e - 5e


 

Sally Bollywood est une collégienne de 12 ans, d'origine indienne. Accompagnée de son ami Doowee, ils ont créé le SBI, "Sally Bollywood Investigation", une agence de détectives au service des enfants et ils sont amenés à résoudre plusieurs enquêtes, deux dans cet album.

 

La Bande dessinée, adaptée du dessin animé franco-australien, propose des histoires inédites et des pages de tests et jeux. Distrayant et rapide à lire sur place, pendant une heure de permanence au CDI.

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 14:22

TESSIER, Greg / AMANDINE

Mistinguette. 1. En quête d'amour

Jungle, 2011, 55 p. (Miss Jungle)

ISBN : 078-2-974-42736-7

9,95 euros

 

http://www.editions-jungle.com/media/article/s2/id150/image-92255.jpg

Illustration de Amandine

 

Genre : Bande Dessinée

Thèmes : amitié - amour - adolescence - collège - déménagement

Niveau : 6e - 5e - 4e

 

Chloé, dite Mistinguette, vient de déménager avec sa famille. Elle entre en 4e dans un nouveau collège. Pas facile de trouver sa place et de se faire de nouveaux amis. Elle essaie d'intégrer la bande des filles les plus sexys de sa classe, pour devenir plus populaire et tenter de plaire au bel Alexandre, un grand de 3e... Mais ses nouvelles "copines" sont de sacrées chipies, qui aiment par dessus tout colporter des ragots et se moquer des autres. La popularité doit-elle être à ce prix là ?

 

Une histoire légère et sympathique, qui devrait plaire aux jeunes lectrices. Elle aborde des thèmes similaires à une série comme "Lou", avec une héroïne du même âge, mais est plus convenue et très connotée "filles"...  avec même un "test" de personnalité à la fin de l'album.

 

A noter : l'illustratrice est née en 1980 dans le Val d'Oise et intervient régulièrement en milieu scolaire.

http://lesamandinettes.free.fr/Site_Humeur/000_Humeur.htm

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 18:29

STEFANI, Rémi

Dis-lui

© Casterman,2011, 205 p.

ISBN : 978-2-203-03750-2

15,95 euros

 

http://leslecturesdemarie.free.fr/Selectiondelectures/Images/Rentreejanvier2011/Dis-luiCOUV2.jpg

Conception graphique Djhor

 

 

Thème : amour - amitié - musique - adolescence

Niveau : 3e - lycée

 

 

Albertine, 17 ans, a brusquement arrêté l'école, l'année de son bac.  Elle ne s'entend plus avec sa mère et son père, capitaine de navire, est sans cesse en voyage. Il la confie à un ancien ami, Steel, pour lui laisser le temps de souffler et de réfléchir. Celle-ci se demande pourquoi son père a donné sa confiance à cet homme antipathique et au regard déplacé. Pour fuir la monotonie de sa vie de serveuse et ses idées noires, elle chante ses chansons, en s'accompagnant à la guitare. En marchant vers la mer, elle fait la connaissance de Carmen, la serveuse de la concurrence. Une amitié se noue. Lors de ses promenades, elle rencontre Dan, par lequel elle se sent tout de suite attirée. Pourtant, lui aussi cache un lourd secret.

 

Les "chansons d'Albertine" ont été composées par Chloé Stéfani, la fille de l'auteur. Ce dernier voulait passer le relais au personnage : "Pour un auteur, c'est une impression fascinante de sentir que votre personnage vous échappe et j'avais envie d'explorer cette voie. Je passe donc régulièrement la parole à mon héroïne et c'est alors elle qui exprime ses sentiments. Elle le fait dans le langage qui lui est naturel : la chanson !" L'idée est originale. Les paroles, sur un papier transparent bleuté, s'intercalent avec les chapitres. Poétiques, elles sont une jolie manière de glisser dans la peau de la jeune fille, d'envisager l'histoire de son point de vue. Mais j'ai été déçue par leur interprétation sur le CD proposé avec le livre, un peu fade par rapport à ce que j'imaginais d'Albertine. Ce livre est néanmoins un bel objet, à la présentation soignée et dont l'intrigue devrait plaire aux grand(e)s adolescent(e)s.

 

Une page Facebook est dédiée au roman. On peut y découvrir des infos et le clip d'une des chansons.

http://www.facebook.com/dislui

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article