Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 23:18

 

ATANGANA, Louis

Billie H

Rouergue, 2014, 128 p. (DoAdo)

ISBN : 978-2-8126-0636-6

10 euros

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782812606366.jpg

 

Genre : biographie

Thème : 1920- Etat-Unis – jazz – afro-américain - condition féminine

Niveau : 4e – 3e – lycées

 

La petite Eleanore vit seule avec sa mère à Baltimore. Son père les a laissées depuis déjà bien longtemps, quand il la surnommait Billie, pour son côté « garçon manqué ». Son enfance est chaotique. Très tôt, elle fait l’école buissonnière, pour fuir l’ennui et la maîtresse qui la bat. Elle est violée par un voisin (épisode évoqué sans détour, mais avec toute la pudeur et la justesse possibles pour un thème aussi dur), enfermée en maison de redressement, confiée à sa tante qui la déteste, forcée de se prostituer, emprisonnée… On la suit ainsi jusqu’à son premier succès.


Voilà un roman fort, qui aborde de nombreux thèmes importants : condition des femmes en ce début de siècle et celle des noirs américains (1) : « Le neg’ récalcitrant, il sait qu’une seule chose l’attend : s’balancer au bout d’une corde comme un fruit étrange. » (2) J’étais d’emblée conquise par le sujet (je dévore en ce moment tous les textes sur les femmes et m’intéresse beaucoup au jazz et à la condition des afro-américains). Je l’ai lu d’une traite, dans l’urgence d’en découvrir la fin. J’avais l’impression que Billie Holliday me susurrait son histoire au creux de l’oreille, la narration évoquant le langage parlé, avec des phrases courtes, percutantes, parfois sans verbes. Un bon roman pour grands adolescents et même adultes, qui donne envie de (re)découvrir la voix de cette grande chanteuse.

 

 

(1) Lu récemment Sweet Sixteen de Annelise Heurtier

(2) Allusion au titre d’une de ses plus célèbres chansons, Strange Fruit.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:33

 

CHAMBLAIN, Joris / NEYRET, Aurélie

Les Carnets de Cerise. Tome 2. « le livre d’Hector »

Soleil, 2013 (Métamorphose), 74 p.

ISBN : 978-2-302-03095-4

15,95 euros

 

http://soleilprod.com/images/upload/albums/2758_500.jpg

Illustration d’Aurélie Neyret

 


Genre : bande dessinée – journal intime

Thème : enquête – secret – guerre – amour – amitié – relation à l’autre

Niveau : CM2 – 6e – 5e

 

Cerise vit seule avec sa mère. Elle adore les mystères, les enquêtes et rêve de devenir romancière. Alors qu’elle s’ennuie pendant l’été précédant son entrée au collège, elle observe une vieille voisine qui sort tous les mardis à la même heure. Elle décide de découvrir son secret : pourquoi emprunte-t-elle, toutes les semaines depuis 20 ans, le même livre à la bibliothèque ? Elle essaie d’entraîner dans l’aventure ses deux meilleures amies rentrées de vacances, Line et Erica, mais cette dernière supporte de moins en moins le caractère son amie Cerise, trop obnubilée par ses enquêtes…

 

Cette collection se veut à la croisée du livre jeunesse, du livre illustré et de la bande dessinée. Le style oscille effectivement entre le journal intime, avec des pages semblant extraites des carnets de Cerise, et la bande dessinée classique. Les dessins sont plein de charme et mettent en valeur l’héroïne. Celle-ci, attachante et positive, aime l’aventure et la littérature. Un modèle plutôt sympathique pour de jeunes lecteurs ! Ayant reçu le Prix Jeunesse d'Angoulême, l’auteur explique comment il a été inspiré pour créer son personnage : « Durant dix ans j’ai été animateur en école primaire, en clae et en colonie. La psychologie des enfants m’intéresse. Je les ai observées et j’ai rencontré des fillettes au profil de Cerise : téméraire, rebelle, bien éloignée des robes de princesse et des Barbie. Des gamines avec une personnalité affirmée, qui savaient ce qu’elles voulaient et ne suivaient pas bêtement les clichés inculqués par la société. »* Cerise possède aussi ses zones d’ombre : elle doit apprendre petit à petit à davantage tenir compte des sentiments des autres, sa mère ou ses amies.

 

Je n’ai pas lu le premier tome, mais j’ai été conquise par ce tome 2. Il peut se lire séparément, mais donne envie de découvrir celui qui précède ainsi que la suite, apparemment en gestation. Il me semble que c’est une BD qui va devenir une incontournable des CDI et bibliothèques jeunesse, dans la lignée de la série « Lou », que les élèves s‘arrachent… avec un petit quelque chose en plus.

 

* « Joris Chamblain récompensé au Festival d'Angoulême ». La Dépêche.fr. 4/02/2014. http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/04/1809762-joris-chamblain-recompense-au-festival-d-angouleme.html

 

Blog de l’illustratrice : http://ecartez-vous-jarrive.blogspot.fr

Partager cet article
Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 09:32

GANDOLFI, Silvana

L’île du temps perdu

Les Grandes Personnes, 2014, 272 p.

ISBN : 978-2-36193-245-9

16,5 euros


 

http://www.editionsdesgrandespersonnes.com/data_romans/42/172.jpg

 

Genre : aventure – fantastique - épistolaire

Thème : île déserte – amitié - temps

Niveau : 6e – 5e – 4e

 

Giulia et Arianna se perdent dans les galeries d’une mine, lors d’une sortie scolaire. Sans comprendre comment, elles se retrouvent sur l’île du temps perdu, peuplée d’enfants et d’adultes également perdus. Ils vivent désormais dans l’oisiveté, en récoltant les différents objets égarés sur terre, qui apparaissent sur le rivage. Mais des fumerolles inquiétantes diffusent des émanations toxiques qui transforment ceux qui les respirent en cannibales. Ces fumées proviennent du temps perdu, non plus par oisiveté ou rêverie, mais dans le stress et l’ennui… Comment le combattre, sur l’île comme sur Terre ?

 

J’ai eu un peu de mal à entrer dans le récit, mais me suis ensuite laissée emporter par la poésie du style autant que de l’histoire, qui soulève des réflexions sur le temps qui passe et ce que l’on choisit d’en faire.

 

Des lettres, signées S (l’initiale de l’auteur…), permettent de ponctuer le texte. La narratrice s’adresse à la protagoniste, son amie Giulia, dont elle a décidé de raconter les aventures dans un roman. Elle évoque ses doutes et questionnements liés à l’écriture : choix du narrateur, descriptions de certains passages, dialogues, influence de ce qu’elle vit sur ce qu’elle écrit… « Si quelque chose me trotte dans la tête, comment empêcher que cela se retrouve dans le livre que je suis en train d’écrire ? Peut-être ne suis-je pas encore un écrivain professionnel : un véritable auteur ne mélange pas tout. »

 

L’auteur a également écrit le Baume du dragon, prix des Incorruptibles 2009. On y retrouve quelque chose de cet univers fantastique et poétique. Et l’on ne peut s’empêcher de penser aux différentes îles qui ponctuent la littérature d’aventure : de l’île Mystérieuse à celle des enfants perdus de Peter Pan… Une île dont on a du mal à repartir…

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 23:06

 

BEMELMANS MARCIANO, John

Les neufs vies de Philibert Salmeck

Les Grandes Personnes, 168 p. : ill. 2014,

ISBN : 978-2-36193-273-2

15 €


 

 

http://www.editionsdesgrandespersonnes.com/data_romans/44/176.jpg

© Illustration de Sophie Blackall


 


Genre : humour noir

Thèmes : mort – méchanceté

Niveau : CM2 – 6e – 5e

 

 

Philibert Salmeck est le dernier descendant d’une longue lignée de Salmeck, qui ont l’étrange caractéristique de tous être morts précocement, par là où ils ont fauté… Élevé par son assistant, le fidèle Austerman, qui cherche à le protéger de tout, il a un jour une terrible idée pour échapper à la malédiction qui pèse sur sa famille : se faire transplanter les neuf vies de son chat. Il va cependant gâcher une à une ces existences supplémentaires…

 

Un roman original et drôle, qui nous raconte l’histoire terrible de l’égoïsme humain, avec humour et légèreté. Car ces sales mecs, qui volent, polluent, tuent… sans l’once d’un remord, ne sont pas sans rappeler le comportement de nos contemporains, poussé à l’extrême.

 

Le narrateur s’adresse régulièrement au lecteur, qu’il interpelle, notamment dans son « Avertissement à l’intention de tous les lecteurs » : « si vous êtes impressionnable, sentimental ou émotif, nous vous suggérons d’abandonner immédiatement. » Le ton et l'histoire évoque certains classiques de la littérature jeunesse, comme les romans de Roald Dahl ou de Lemony Snicket. Il plaira sûrement, pour son humour décalé.

Partager cet article
Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 22:49

 

HEREM, Thibaud

Dessine-toi une maison

Nathan, 2014, 208 p. (Hors Collection)

ISBN : 978-2-09-255123-3

16,9 euros

 

http://hylyirio.files.wordpress.com/2014/02/1507-1.jpg?w=158&h=210

 

Genre : documentaire

Thèmes : architecture

Niveaux : CM1 – CM2- Collège et au-delà

 

L’architecte conçoit notre environnement : des monuments les plus anciens aux gratte-ciel, en passant par différents types d’habitats (maisons, cabanes, caravanes…). Ce livre nous incite à observer les détails de ces constructions, pour mieux créer à notre tour.

 

J’aime beaucoup le principe de cette collection, qui regroupe des livres de coloriages et créations d’un nouveau genre, sur différentes thématiques, comme les écritures, le Street Art, la mode ...


Cet exemplaire, consacré à l’architecture, propose différentes activités, permettant d’exercer l’œil (reconnaître des styles, prêter attention aux différentes formes de fenêtres, de poignées de portes ou de girouettes), de se familiariser avec des monuments célèbres, de l’Antiquité à nos jours (en passant par des œuvres de l’école du Bauhaus, Le Corbusier, Franck Lloyd Wright…) ou même de s’initier au design (meubles, objets…).

 

Un livre sympathique, à avoir (chez soi et) dans un CDI, comme base de modèles pour les dessinateurs amateurs, souvent nombreux en quête de dessins à reproduire, ou pour des activités avec un club. Le public visé est assez large à mon avis. Cet ouvrage peut plaire dès le primaire, comme album de coloriage… jusqu’aux adultes aimant gribouiller, sur les traces d’artistes comme Keri Smith

 

Une présentation sur le blog « Lire sous la lune »

 

Le site de l’auteur

http://www.thibaudherem.com

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 15:41

 

VATINEL, Pascal

La dernière course

Actes Sud, 2014, 409 p. (Aventure Ado)

ISBN 978-2-330-02719-3

14,8 euros


 

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782330027193.jpg

© Illustration de Jeanne Detallante

 

 

Genre : historique - aventure

Thèmes : guerre mondiale : 1914-1918 – condition féminine – chien

Niveau : 5e  - 4e – 3e – lycée ("bons" lecteurs)

 

Elisabeth, 17 ans, a grandit en Alaska, dans un chalet isolé, au milieu des chiens de traîneau. Ses parents sont morts successivement alors qu’elle était encore très jeune. Elle est devenue la fille adoptive de son beau-père Jacques Larivière, un trappeur canadien, puis du meilleur ami de ce dernier, l’indien naskapi Uasheshkun. Elle va vivre une aventure totalement incroyable, aux côtés l’éleveur de chiens Lindsay Darren, sollicité pour réunir les meilleurs bêtes d’Alaska et former des soldats français à conduire les attelages destinés à ravitailler les troupes isolées sur le Front des Vosges. Elisabeth va réussir à suivre ses chiens, déguisée en homme…

 

Voilà un récit d’aventure incroyable, inspiré d’une histoire vraie. On découvre l’univers des mushers (conducteur d’attelage) et un aspect méconnu de la Première Guerre Mondiale. L’auteur explique qu’il s’est inspiré d’un documentaire diffusé en 2012 sur Arte : Nom de code : Poilus d’Alaska, de Michael Pitiot, Daniel Duhand et Marc Jampolsky.   Le film peut être loué en VOD en ligne.

 

Pascal Vatinel s’est à la fois penché sur les archives militaires, des sites spécialisés, des livres sur les chiens de traîneau… Il s’est également inspiré de l’univers des romans d’aventure de Jack London. Il nous livre ainsi un roman à la fois bien documenté et palpitant. Peu attirée à priori par les romans d’aventure ou historiques, je l’ai trouvé passionnant  ! J’ai apprécié aussi le choix d’une héroïne émancipée. Voilà un roman qui enrichira à la fois un réseau « Première guerre mondiale »  ainsi que celui sur la condition féminine

 

 

Le site de l’auteur

http://www.pascalvatinel.fr

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 18:16

 

SCOTTO, Thomas

Ma tempête de neige

Actes Sud Junior, 2014, 57 p. (D’une seule voix)

ISBN : 978-2-330-02761-2

9 €

 

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/225/9782330027612.jpg

 

 

Genre : monologue

Thèmes : paternité

Niveau : 4e – 5e - lycée

 

 

Zacharie, 19 ans, parle à son enfant à naître. Il lui raconte sa rencontre avec sa mère, Katell, ses espoirs et sa fierté à l’idée de devenir père.

 

 

J’apprécie en général cette collection de textes courts, initiée par Jeanne Bénameur avec Le ramadan de la Parole et caractérisée par des monologues intérieurs. Celui-ci fait partie des titres intéressants de la collection. Il se lit d’une traite. Il m’intéressait surtout pour la thématique de l’adolescent qui devient père, autour de laquelle on peut lire aussi :

 

Accroche-toi Sam de Margaret Bechard

Boys don’t cry de Malorie Blackman

Le garçon qui aimait les bébés de Rachel Hausfater

Slam de Nick Horny

 

Le parti pris d'un narrateur s'adressant au futur enfant rappelle Cher Inconnu de Berlie Doherty. 

 

 

Site de l’auteur :

http://www.thomas-scotto.fr

 

Du même auteur, j’avais beaucoup aimé l’album « Rendez-vous n’importe où »

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/5227-rendez-vous-n-importe-ou

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 21:53

 

SEVERAC, Benoît

L’homme qui dessine

Syros, 2014, 216 p.

ISBN : 978-2-74-851444-5

14,5 euros

 http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/SYR/P3/9782748514445.JPG

 

 

Genre : policier néanderthalien

Thème : préhistoire – enquête - tolérance

Niveau : de 12 à 112 ans d’après l’éditeur…

 

En 30 000 avant JC, Mounj, l’Homme-qui-dessine a quitté les siens depuis trois hivers. Comme son père avant lui, il est chargé de dessiner pour partager ses découvertes : les paysages, les peuples… Il est aussi parti à la recherche d’une compagne, mais partout, ceux de sa race, les Hommes-droits, se font de plus en plus rares, remplacés par les Hommes-qui-savent. Alors qu’il s’est aventuré sur un territoire inconnu, ces derniers le capturent et l’accusent de meurtres qu’il n’a pas commis. Il a sept jours pour prouver son innocence, avant d’être sacrifié.

 

Voilà une histoire originale et captivante ! On se laisse happer par le suspens, dans l’attente de savoir comment Mounj va pouvoir résoudre le mystère de ces meurtres. On se projette aussi dans cette époque si lointaine et mystérieuse. L’auteur nous permet d’imaginer ce que pouvaient vivre et ressentir ces premiers hommes. Francis Duranthon, paléonthologue et directeur du Museum d’histoire de Toulouse, précise que l’ouvrage est bien documenté. Enfin, ce texte parle de tolérance, envers toutes les différences : d’origine, de genre, d’orientation sexuelle… L’auteur explique que pour lui, le passé « éclaire davantage ce que nous sommes aujourd’hui. »

 

 

Présentation sur le blog de l’auteur

http://benoit.severac.over-blog.com/article-nouveau-roman-l-homme-qui-dessine-121697680.html

 

Du même auteur

Le garçon de l’intérieur

 

Un autre sympathique roman préhistorique :

Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy Lewis

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 17:18

 

GUETTIER, Bénédicte

L’âne Trotro se déguise

Gallimard jeunesse / Giboulée, 2014

ISBN : 978-2-07-065802-2

5,60 euros

 

http://www.gallimard-jeunesse.fr/var/storage/images/product/873/product_9782070547654_244x0.jpg

© Bénédicte Guettier

 

 

Genre : album

Thème : déguisement

Niveau : 1 – 3 ans

 

Trotro a décidé de se déguiser en tigre. Il se fond si bien dans la peau de son personnage, qu’il effraye son entourage…

 

Que faire quand on a un enfant de moins de 4 ans complètement obnubilé par Trotro… et que l’on découvre à ses dépens qu’il n’est pas si aisé de respecter les conseils de Serge Tisseron préconisant « pas d’écran avant trois ans » ? On peut toujours se rabattre sur les bouquins correspondants ! Voilà un petit personnage sympathique, auquel s’identifier : Trotro fait plein de bêtises, râle parfois quand il a mal dormi ou refuse de prêter ses jouets, mais est curieux de tout et capable de faire attention aux autres. De quoi donner à réfléchir et grandir. Si les livres reprennent les histoires des dessins animés, ils en donnent une version abrégée et légèrement modifiée et du coup un peu plus simpliste. Dommage.

 

L’épisode correspondant

https://www.youtube.com/watch?v=WIbuWfcOPSE

 

La rubrique « Trotro décrypté »

sur le blog Big Papa, propose des analyses très drôles du dessin animé : « Avant je regardais Dexter, The Shield, 24... Maintenant, je regarde Trotro. En boucle. Tous les jours. Je fredonne même le générique en partant au boulot... Bon après tout, il n'y a pas de raison de ne pas regarder ça d'un oeil critique. C'est peut-être plus subtil qu'il n'y paraît. Alors, qu'est-ce qu'on a aujourd'hui ? »

http://bigpapa.overblog.com/tag/on%20parle%20de%20Trotro

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 17:53

 

DOLE, Antoine

Ce qui ne nous tue pas

Actes Sud, 2014, 113 p. (Romans Ado)

ISBN : 978-2-330-02717-9

11 euros


 

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/225/9782330027179.jpg


 

Genre : roman miroir

Thèmes : Fugue / Relation enfant/personne âgée / Révolte

Niveau : 4e – 3e – lycée

 

Lola ne supporte plus l’ambiance à la maison : les disputes de ses parents, le silence lourd qui les suit. Au collège, elle évite les autres, se montre si désagréable qu’elle fait le vide autour d’elle. Quand son père annonce son départ pour réfléchir, elle décide de partir également. Dans sa fuite, elle rencontre par hasard une vieille dame, Simone, qui semble ne plus avoir toute sa tête. Celle-ci la confond avec une certaine Anna. Simone a l’air si fragile, si perdue, que pour une fois, Lola va s’intéresser à quelqu’un d’autre qu’elle-même, faire preuve d’empathie…

 

Voilà un sujet qui touche beaucoup d’adolescents : la révolte contre les parents et le système scolaire, l’isolement dans lequel on peut s’enfermer alors, l’envie de fuir, avec ici le passage à l’acte. À la lecture de ce texte, on ressent le mal-être de l’héroïne, sa solitude, sa lassitude. La manière dont les sentiments de l’adolescente sont rendus me semble très réaliste. À titre personnel, je n’ai pas été emballée par cette histoire, sans doute trop éloignée de moi ! Le texte est court et d’un accès facile, mais peut rebuter certains adolescents pour sa lenteur et le peu d’action, puisqu’il s’agit essentiellement d’une introspection. Mais je suis sûre qu’il trouvera ses lecteurs (ou probablement plutôt ses lectrices) dans les CDI de collège et de lycée.

 

Le site de l’auteur : http://www.antoinedole.com

Partager cet article
Repost0