Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'éducation à l'image et la pédagogie (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 18:07

PHILIAS, Antoine / ZENITER, Alice

Home Sweet Home

L’école des Loisirs, 2019, 298 p. (Médium +)

ISBN : 978-2-211-23997-4

15,5 euros

 

 

Genre : fait de société

Thèmes : Amour / Etats-Unis / 2000- / Conscience politique / crise / fugue / survie

Niveaux : 4e / 3e / lycée

 

 

En 2008, la ville de Cleveland est touchée de plein fouet par la crise des subprimes. Des milliers de familles se retrouvent endettées, perdent leurs maisons, une réalité douloureuse, bien loin du rêve américain… C’est dans ce contexte que plusieurs enfants et adolescents fuguent et trouvent refuge dans un lycée désaffecté. A l’initiative des aînés, Anna et Elijah, ils vont reconstruire une société à part, basée sur la démocratie participative, la solidarité et un « projet scolaire pas scolaire »...

Selon moi, c’était surtout important de désapprendre. Ce que je voulais, c’est qu’on soit dans une zone sans violence : il fallait que les garçons désapprennent ce qu’ils croyaient savoir de leur supériorité sur les filles, qu’ils arrêtent de se balader en bande, comme si les espaces n’appartenaient qu’à eux, il fallait que les riches désapprennent ce qu’ils pensait avoir de plus que les pauvres. […] Tu m’as dit que s’il fallait tout réinventer, alors le premier truc à réinventer, c’était l’école.

Anna, P. 59-60

Voici un roman jeunesse unique en son genre. Les personnages, isolés dans un espace à part et clos semblent vivre une situation de fin du monde. C’est une histoire de survie : comment se débrouiller sans argent, sans nourriture, sans chauffage... et sans adultes ? C’est une histoire qui fait réfléchir au monde dans lequel on vit et aux choix que l’on pourrait faire pour le changer…

Pour relater cette histoire originale, les auteurs font le choix d’une narration particulière : les deux narrateurs principaux, Anna et Elijah, s’adressent l’un à l’autre, pour se raconter comment ils ont vécu cette aventure si singulière. Le choix de la deuxième personne raisonne de façon particulière pour le lecteur, en créant une grande proximité qui l’inclut encore davantage dans ce récit prenant, parmi ces personnages attachants.

Probablement mon coup de cœur de l’année !

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 17:06

HINCKEL, Florence.

Renversante

L’école des Loisirs, 2019, 93 p. (Neuf)

ISBN : 978-2-211-23938-7

10 €

 

Genre : roman

Thèmes :  Discrimination sexuelle/ Sexisme / Condition féminine / Droits de la femme / Relations filles garçons / genre / Stéréotypes

Niveau : CM1-CM2, 6e-5e

 

Le père de Léa lui demande de réfléchir à la place des filles et des garçons… Mais dans leur société, les rues portent des noms de femmes célèbres, les femmes occupent les postes importants à la tête de l’Etat, le « féminin l’emporte sur le masculin » en grammaire… tandis que les garçons ne doivent pas mettre de shorts trop courts ou que les hommes s’occupent des enfants depuis la nuit des temps… Léa et son frère Tom prennent peu à peu conscience des clichés de leur monde, où règne la domination féminine…

 

Florence Hinckel évoque par petites touches délicates la condition féminine dans plusieurs de ses romans (Hors de moi, Quatre filles et quatre garçons, le Grand saut… ou encore dans plusieurs parutions aux éditions Talents Hauts). C’est un thème qui lui tient à cœur et qu’elle défend bien, autant dans ses textes de fiction que sur son blog. Dans ce roman, elle en fait le sujet principal !

Ce thème m’est également très cher, d’où mon envie de lire son texte. Je travaille notamment avec des 4e autour de l’égalité femmes / hommes dans notre société.

 et je souhaitais introduire la séquence en titillant la curiosité et l’esprit critique des élèves sur la question, en leur présentant une histoire qui prennent le contre-pied de la réalité, pour qu’elle leur apparaisse flagrante.

J’avais pensé montrer un extrait des films d'Eléonore Pourriat : son court métrage Majorité opprimée ou son long métrage Je ne suis pas un homme facile, où dans une société matriarcale, un homme subit des attaques sexistes diverses (discrimination, agression, harcèlement, humiliation…) Mais le texte de Florence Hinckel me semble plus adapté pour des collégiens. Il fourmille de passages que j’aimerais lire pour leur faire prendre conscience de la situation que vivent les femmes au quotidien, tellement ancrée que bien souvent, plus personnes ne prend garde à l’inégalité sous-jacente

Dans ma ville, les rues ou les écoles ont des noms de femmes célèbres. Rue Christine-de-Pisan, avenue Violette-Morris, boulevard Hypathie, et plein d’autres noms de femmes que je ne connais pas, qui ont été mairesses ou députées… on voit bien quelques rues Victor-Hugo ou boulevards Rodin (vous savez, l’amant de Camille Claudel !)[…]

Renversante, p. 13

[…] comme dans toutes les écoles de France, on nous apprend que le féminin l’emporte sur le masculin. Attention, ce n’est pas parce que les femmes sont supérieures ou plus nobles que les hommes ou je ne sais quoi. Non, c’est juste qu’il faut bien une règle pour simplifier la grammaire française, alors pourquoi pas celle—là ? Bon d’accord, au départ, quand cette règle a été décidée au XVIIe siècle par les 40 femmes de l’Académie française, c’était clairement parce qu’elles pensaient que les hommes étaient inférieurs aux femmes. […] C’est injuste, c’est vrai, mais on ne va pas changer l’Histoire ! […]

Renversante, p. 19-20

Renversante faisait bien sûr partie de mes dernières commandes pour le CDI, pour lequel je constitue progressivement un réseau lecture autour de la condition féminine.

 

Outre l’intérêt pédagogique que j’y vois (et pour lequel je remercie Florence Hinckel de m’avoir fournit pile poil le texte que je cherchais !), c’est aussi une histoire facile et agréable à lire. Je suis curieuse d’en parler avec mes jeunes lecteurs. Ce petit roman va vite devenir un indispensable des bibliothèques jeunesse et CDI !

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 18:48

FIERPIED, Maëlle

La fille sans nom

L’école des Loisirs, 2019, 509 p.

ISBN : 978-2-211-23992-9

19 euros

 

Genre : fantastique / heroic fantasy

Thème : fugue / magie / sorcellerie / quête d’identité / mémoire /

Niveau : 4e / 3e / 2de

Camille, quinze ans, fugue. Elle ne supporte plus le carcan familial. Alors qu’elle marche près du port, elle voit un petit écriteau : « Recrute garçon à tout faire contre gîte et couvert ». Elle y voit une opportunité pour se débrouiller seule et n’hésite pas à se faire passer pour un garçon. Elle est loin d’imaginer ce qui l’attend… Commence pour elle un voyage au cours duquel elle va découvrir le mystère qui entoure ses véritables origines…

 

A partir d’une thématique assez classique dans la littérature ado, la fugue, l’auteur nous entraîne dans une aventure inédite… Elle arrive à mêler de façon métaphorique, la quête identitaire et un univers parallèle riche, fait de magie et de sorcellerie. L’histoire est plus originale que le simple résumé ne laissait paraître, malgré quelques rebondissements un peu convenus. On se laisse prendre par le suspense, on veut savoir ce qui va arriver à l’héroïne…

 

Un roman qui plaira aux adeptes des univers d’heroic fantasy et même aux autres, car l’aventure et la quête identitaire y tiennent une grande place.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 18:28

BROGSOL, Vera

Un été d’enfer !

Rue de Sèvres, 2019, 245 p.

ISBN : 978-2-369-81206-7

12,5 euros

 

 

Genre : bande dessinée / autobiographie transformée

Thème : enfance / souvenirs / colonie de vacances / solitude / déracinement / Russie

Niveau : CM1 / CM2 / Collège

Vera, originaire de Russie, se sent bien décalée par rapport à ses copines américaines, malgré ses tentatives pour s’intégrer. Elle rêve que sa maman, qui l’élève seule avec son frère et sa sœur, tout en ayant repris des études, puisse l’envoyer en colonies de vacances, dont ses copines semblent rapporter tellement de souvenirs mémorables… Mais les choses ne vont pas se passer exactement comme elle l’espère…

 

Le dessin rond et léger colle bien au monde de l’enfance. Je suis un peu moins convaincue par le choix de la mise en couleur en noir, vert et blanc… Cela n’enlève rien aux qualités de cette bande dessinée, pour laquelle l’auteur s’est inspirée de ses souvenirs d’enfance… qu’elle a aussi en partie réinventés : « Même si on pouvait se rappeler tout ce qui s’est produit durant un mois de vacances il y a plus de vingt ans, cela ne ferait sans doute pas la meilleure des intrigues […] J’ai articulé mes souvenirs pour créer ce qui m’a semblé une bonne histoire », explique-t-elle à la fin de l’ouvrage. Et c’est effectivement un scénario à la fois sensible et plein d’humour, dans lequel les enfants délaissés pourront s’identifier et les autres peut-être développer une certaine empathie pour la touchante Vera.

Pour un CDI de collège, voilà une bande dessinée originale (et en un seul volume !) à proposer aux élèves en lecture autonome ou dans le cadre d’un travail autour de l’autobiographie en 3e.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 22:39

PINAUD, Florence

#Ma Vie sous algorithmes

Nathan, 2018 (Débats et portraits)

978-2-09-257725-7

16,9 euros

 

 

Genre : documentaire

Thème : algorithmes – mathématiques – numérique – intelligence artificielle - informaticiens

Niveau : 4e – 3e – lycée

 

Les algorithmes sont devenus incontournables dans nos vies modernes et numériques : ils permettent de nous assister pour de nombreuses tâches, voire nous manipuler… Cet ouvrage essaie de nous faire comprendre ce qui est en jeu et comment leur usage risque de formater notre société. Des pages débats permettent de se questionner sur ce thème et des portraits de découvrir des mathématiciens et informaticiens célèbres (Al Khwârizmi, Ada Lovelace, Alan Turing, Bill Gates, Steve Jobs, Mark Zuckerberg…)…

 

Un des rares ouvrages adressé à la jeunesse sur le sujet qui me semble donc incontournable pour un CDI de collège (ou lycée), dans le cadre de l’EMI (éducation aux médias d’information). Il permet de faire prendre conscience de la place que prennent les algorithmes dans nos vie, en parlant de notions importantes : infobésité, collecte de données, fake news, Google…

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 22:27

HINCKEL Florence

 Nos éclats de miroir

Nathan, 2018, 171 p.

ISBN : 978-2-09-258804-8

14,95 euros

 

 

Genre : journal intime

Thème : adolescence – amitié – deuil - amour

Niveau : 4e – 3e

 

Cléo, bientôt 15 ans, rédige son journal intime en s’adressant à Anne Franck, comme cette dernière s’adressait à Kitty… tel un hommage, pour lui répondre, à elle qui n’a jamais reçu de réponses alors que des millions de lecteurs l’ont lue. Elle lui confie ses questions et ses chagrins : la mort de son père, son amitié compliquée avec Bénédicte, sa solitude, ses sentiments pour Dimitri… Quelques phrases poétiques ou calligrammes agrémentent parfois ses écrits…

 

C’est une histoire simple d’adolescente, courte et facile à lire, qui touchera sans doute aisément les lecteurs/trices.

Florence Hinckel a un rapport particulier au journal intime que l’on retrouve dans plusieurs de ses romans. L’idée de s’adresser à Anne Franck n’est pas nouvelle (j’ai des titres sur le bout du clavier, mais je ne les retrouve pas pour le moment…), mais on la sent ici sincère et non dans un effet de style : elle explique qu’elle s’est inspirée de sa propre expérience d’écriture quand elle était adolescente. Elle tenait en effet  un journal adressé à Anne Franck quand elle avait l’âge de son personnage. Elle en montre des photos à la fin de l’ouvrage.

L’auteure, amoureuse des mots depuis l’adolescence, me semble vouloir donner, aux adolescents d’aujourd’hui, l’envie de s’adonner à leur tour à l’écriture…

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 21:50

 

Genre : documentaire

Thème : sciences – expériences

Niveau : CM1 – CM2 – 6e – 5e

 

Collectif d'auteurs du Science Museum de Londres

Comment devenir un génie ! : 50 expériences scientifiques amusantes

Nathan, 2018, 96 p.

ISBN : 978-2-09-256671-8

13,9 euros

 

Un carnet d'activités et expériences scientifiques à réaliser pour comprendre différents domaines : lumière, électricité et magnétisme, son, forces et mouvement, maths, matière, Terre et espace…

 

G. Amson-Bradshaw

Comment devenir un génie des maths ! : 50 expériences scientifiques amusantes

Nathan, 2018, 96 p.

ISBN : 978-2-09-258026-4
13,9 euros

50 expériences amusantes à réaliser pour jouer avec les maths : géométrie, mesures, logique, calcul, probabilités… Avec énigmes, pavages d'animaux, messages secrets, labyrinthes…

 

Deux ouvrages qui permettent de réfléchir et expérimenter en s’amusant. Pas besoin de matériel spécifique. Les lecteurs suivent les consignes et notent ou dessinent directement sur le livre. Pour un usage en CDI ou bibliothèque, il ne sera pas possible d’écrire dessus, mais on peut imaginer de monter une petite bibliothèque de livres-jeux et mettre à disposition des feuilles pour noter les réponses… ou s'inspirer des activités en cours ou dans le cadre d'un club.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 21:33

TAMMES, Barbara

La vie selon Pippa

Syros, 2018, 157 p. : ill.

ISBN : 978-2-74-852496-3

17,95 euros

 

 

Genre : journal intime

Thème : divorce – garde alternée - amour - amitié

Niveau : 5e – 4e

Toutes les bonnes choses commencent par un P ! Papier, pinceau, poney, pop-corn. Et je vous le donne en mille, mon prénom : Pippa.

C’est par ces mots dévoilant ses goûts et sa personnalité que Pippa, une adolescente de 14 ans, commence son journal intime et nous plonge ainsi dans son univers fantasque. Elle vit tiraillée entre l’appartement de son père, dans la capitale et la ferme de sa mère, perdue en pleine campagne. Elle écrit et dessine sa vie quotidienne et ses réflexions sur les adultes, l’amitié ou l’amour… avec humour…

 

Un roman au ton léger et drôle, qui aborde des questions pouvant préoccuper les adolescents : la vie en garde alternée, les choix que les poussent à faire les adultes, les relations avec les autres… Il trouvera aisément sa place dans un réseau de journaux intimes d’un CDI ou d’une bibliothèque et pourrait  même déclencher des envies d’écriture parmi les lecteurs (ou plus précisément les lectrices…).

 

D'ailleurs, l'éditeur propose aussi Mon journal à la manière de Pippa... un cahier pour noter pendant une semaine tout ce que l'on a fait, pensé ou ressenti : le moment le plus sympa ou le plus énervant de la journée, le temps passé en ligne ou en vrai avec ses amis, ses rêves... Et aussi des espaces pour dessiner les personnes que l'on aime, faire la carte mentale de ce qui nous rend heureux...

 

 

Un coup de cœur pour les illustrations très fraiches, qui évoquent le croquinote (sketchnoting).

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 20:38

DESPLECHIN, Marie / PONTI, Claude

Enfances

L’école des Loisirs, 128 p. 

978-2-211-20685-3

16,8 €

 

Genre : biographies

Thème : enfance / histoires vraies / personnes célèbres

Niveau : annoncé par l’éditeur pour les 11-13 ans… mais il a très bien fonctionné avec un enfant de 7 ans et des adultes de bien plus…

 

Soixante deux histoires d’enfants, réels ou imaginaires, écrivains, savants, musiciens ou esclaves… qui ont marqué leur époque et l'humanité… Avec un juste équilibre entre hommes et femmes et une belle réflexion autour du tout premier enfant du monde…

 

Les auteurs expliquent qu’ils ont eu envie de raconter un moment de l’enfance particulier, l’événement essentiel ou infime, qui a définitivement marqué et fait basculer la vie de différents individus et grâce auquel...

[... T]ous, à leur façon, petite ou grande, réelle ou légendaire, ont changé la vie des gens, comme vous le faites et comme vous le ferez, à votre façon petite ou grande, toujours unique.

 

Marie Desplechin et Claude Ponti ont pour cela dû faire un choix difficile, en retenant des noms parmi les personnalités qui les ont touchés.

Les illustrations sont étonnantes. Si la couverture rappelle bien le style connu de Claude Ponti dans ses albums, chaque page est une surprise : dessins, collages, photos retravaillées… L’illustrateur évoque chaque personnage d’une façon subjective et sensible.

Les textes sont aussi très personnels, bien loin des froides biographies d'un dictionnaire...

Une très belle entrée en matière, qui permet de (re)découvrir des personnages fictifs ou historiques connus ou non, et donne envie d’en savoir plus sur eux. C’est fascinant de découvrir comment dès l’enfance, on porte en soi la graine qui nous fait devenir quelqu’un de capable d’agir sur le monde. Ce livre donne des racines et des ailes… à l’image du chemin de la couverture, avec cette croisée de chemins qui s’étirent vers le ciel comme un arbre… Cela résume pour moi ce que je crois qu'ils ont voulu transmettre : une histoire dans laquelle s'ancrer, pour prendre conscience des choix à faire, qui permettent de grandir... Ou comment se découvrir soi, en connaissant mieux les autres …

Cet ouvrage trouvera sa place dans les rayons des bibliothèques jeunesse et CDI...

ou comme cadeau… A la manière des « Histoires du soir pour filles rebelles » (éditions les Arènes), chaque petite biographie peut se lire à voix haute pour des moments d’échanges privilégiés avec ses enfants et ados…

Partager cet article
Repost0
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 21:31

CHOI, Mary

Connexion immédiate

Gallimard, 2018, 464 p.

ISBN : 978-2-07-509341-5

19 €

 

 

Genre : initiatique / sentimental

Thème : amour / amitié / relation parent-enfant / écriture / téléphone portable / avenir / angoisse

Niveau : 4e – 3e – lycée

 

Penny, jeune fille réservée, est contente de rentrer à l’université dans une autre ville, loin de sa mère qui se comporte comme une ado et de son petit ami qu’elle n’aime pas vraiment… Elle se passionne pour son cours d’écriture. Sam, lui, rêve de devenir réalisateur, mais travaille pour le moment dans un café au-dessus duquel il vit dans une petite chambre. Après leur rencontre, par le biais de la colocataire de Penny, ils ne communiquent longtemps que par SMS… Mais peu à peu ces échanges leur deviennent indispensables...

Écrire, relire, réécrire

Enlever, ajouter

C’est comme ça qu’on crée une mélodie

C’est pareil pour tout le monde

Ce n’est pas une question de talent naturel

Ce n’est pas une question d’égo

[…]

qui comptent

C’est le travail quotidien

Jusqu’à devenir bon

p. 189

Ce très long roman aborde la période entre adolescence et âge adulte, les questions face à l’avenir et les relations avec les autres… Les lecteurs les plus voraces le liront d’une traite…

 

 

Partager cet article
Repost0