Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 19:27

BENAMEUR, Jeanne
Les demeurées
© Gallimard, 2002, 80 p. (Folio)
ISBN : 2-07-042196-1

9782070421961FS.gif


Thème
: école - lecture - apprentissage - handicap mental
Niveau : lycée

Luce est la fille de La Varienne, l'idiote du village. Une relation très forte s'est nouée entre elles. Mais bientôt, l'école s'immisce dans leur histoire fusionnelle. Luce n'arrive pas à se faire des amies, à apprendre et notamment à lire... Tout le monde au village trouve ça normal, que la fille d'une demeurée soit demeurée. Mais Melle Solange, l'institutrice n'accepte pas et veut l'aider à tout prix.


Une interview de Jeanne Benameur, présentant ce livre, est en ligne sur le site de
La Bibliothèque de l'Education de  l'IUFM de l'Académie de Lyon :
http://www.meirieu.com/RADIO/radio2.htm
(en bas de la page)

Ce texte est retranscrit sur le Blog du Prof en Campagne :
http://www.profencampagne.com/article-4998021.html

"
Luce veut rester ignorante, comme sa mère, pour mieux rester près d'elle, avec elle, comme elle [...]

Au fond, ce roman traite de la résistance des enfants qui ne veulent pas, ne peuvent pas, entrer dans le champ du savoir, dans le champ de cette médiation que représentent l'écriture et la lecture [...]

C'est vrai. Apprendre paraît aller de soi. En fait pas du tout ! Pour moi ça ne me paraît pas du tout aller de soi parce que ça veut dire quitter sa terre que l'on connaît, franchir un gouffre, un océan ou une petite rivière de rien du tout pour certains enfants qui ont des facilités. Mais c'est aller vers autre chose. Apprendre c'est forcément aller vers autre chose. Aller vers autre chose c'est accepter d'être transformé... Quand j'écris, je suis transformée, ça fait changer des choses dans ma vie. Je sens comment ça me met en mouvement... Mais l'accepter ce n'est pas forcément évident, il faut avoir une terre solide derrière soi [...]

Ça veut dire qu'on ne fabrique pas un élève, on l'accompagne ! On ne fabrique pas un enseignant non plus, on l'accompagne ! Ce que j'aime bien dans le mot enseignant c'est le « a n t » de la fin. Il signifie quelque chose qui est en train de se faire ; qui est toujours en train de se faire [...]

Quand on enseigne, il y a au moins une chose que l'on peut savoir : c'est que la peur peut exister. Savoir que cet espace de la peur peut s'ouvrir devant un enfant, c'est déjà être prêt à accueillir cette peur [...]

Il faut surtout que quelqu'un ne prenne pas tout l'espace, en face de nous pour que chacun puisse avoir la chance de faire un pas... L'intelligence a besoin d'espace pour se poser. "


Cette histoire a été magnifiquement mise en scène dans un spectacle de théâtre de rue, par la Compagnie Begat Theater, entre lecture et installation artistique.
http://www.begat.org/docs/menuspect/dem/dem.htm

A surveiller de près et aller déguster s'il repasse dans la région !!!

Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires