Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 23:00

DICKS, Matthew

Je m'appelle Budo

Flammarion, 2013, 456 p. (grand Format)

ISBN : 978-2-0812-8899-7

15 euros


 

http://editions.flammarion.com/docs/Albums/45087/9782081288997.jpg


 

Thème : ami imaginaire - enlèvement - autisme

Niveau : 5e - 4e... lycée

 

 

Budo est l'ami imaginaire de Max depuis 5 ans. On devine que ce petit garçon a le syndrome d'Asperger, sans que cela soit jamais dit de façon explicite. Budo sait qu'en raison de cette particularité, il accompagnera Max plus longtemps que les autres amis imaginaires, mais il a très peur de ce qui se passera le jour où Max ne croira plus en lui, sujet qui déclanche des discussions philosophiques entre amis imaginaires : "Rien n'est  pire que rien. Mais si c'est rien, je ne le saurai jamais, puisque je ne serai rien." Quand Max se fait enlever par Mme Patterson, son auxiliaire de vie, il demande l'aide d'autres amis imaginaires pour libérer l'enfant...

 

 

Un roman original, puisque le narrateur est Budo. Ce choix est judicieux, car la naïveté et la jeunesse du personnage permettent d'entrer dans l'univers et le mode de pensée de Max. L'auteur a imaginé la vie des amis imaginaires : comment ils naissent, à quoi ils ressemblent, leurs pensées... C'est un récit à la fois touchant et aussi prenant qu'un roman policier... On veut savoir comment Budo va réussir à s'y prendre pour aider son ami, alors qu'il n'a pas de prise sur le monde réel.

 

Il n'est pas évident de définir une tranche d'âge. La présence d'amis imaginaires semble faire référence au monde des jeunes lecteurs, mais le texte est long et suffisamment complexe pour s'adresser aussi aux "jeunes adultes"...

 

 

Autour de ce thème de l'autisme, voir d'autres romans avec des narrations particulières :

 

Le bizarre incident du chien pendant la nuit

Mon étrange petite soeur et les prisonniers d'Alcatraz

L'étonnante disparition de mon cousin Sélim

Partager cet article
Repost0

commentaires