Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 15:18

 

COHEN-JANCA, Irène

Au moins un

Actes Sud, 2014, 96 p. (D’une seule voix)

ISBN : 978-2-330-03247-0

9 euros

 

 

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782330032470.jpg

 

 

Genre : roman

Thème : travail – orientation – choix - poésie

Niveau : 4e – 3e – lycée

 

 

Marie commence un nouveau travail dans un centre de télémarketing. Elle doit changer de prénom, respecter des règles de communication « positive », sourire… Mais l'Open-Space lui apparaît vite comme une prison, alors que tout le monde semble se réjouir pour elle qu’elle ait trouvé un travail : sa mère, sa sœur, qui fait des ménages, son petit ami. Pourtant, quand elle croise par hasard sa prof de français de 6e, ses conseils lui reviennent en mémoire : « elle répétait sans se lasser qu’il fallait apprendre au moins un poème par cœur dans sa vie.

Elle disait Un que vous pourrez vous réciter à vous-même, n’importe où et n’importe quand. Enfermé dans un cachot, égaré dans un désert, oublié par tous, il vous restera toujours le poème.[…] Le poème fait vraiment partie de nous, coule en nous, devient comme un abris où l’on pourra toujours se réfugier, une petite cabane d’où personne ne nous délogera. »

 

 

Un petit texte court, écrit sous la forme d’un monologue, comme tous ceux de cette collection. Le ton est juste et touchant. Le thème est intéressant : comment nos choix vont avoir un impact sur notre orientation et les difficultés que l’on peut éprouver à oser s’affirmer. Marie a toujours rêvé d’être coiffeuse, mais s’est laissée convaincre de suivre la voie générale, qui l’a conduite à exercer un métier qu’elle n’aime pas. Sur ce thème, j’ai pensé aussi au roman Maïté Coiffure de Marie-Aude Murail.

Partager cet article
Repost0

commentaires