Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • Le Bateau Livre
  • : Bibliographies de littérature jeunesse & activités autour de la lecture, la recherche documentaire et l'éducation à l'image (collège-lycée)...
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Creative Commons License

Le contenu de ce blog
(
textes, images, fiches pédagogiques ou diaporamas)
est mis à disposition selon les termes
de la licence Creative Commons
Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-
Partage des Conditions Initiales à l'Identique.

Le travail pédagogique se partage.
Mais si vous pêchez des documents en ligne
pour les utiliser sur le web ou les diffuser,
merci de me contacter au préalable et de
...
- m'indiquer l'adresse de votre blog ou site
  en commentaire de l'article utilisé.
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos / http://lebateaulivre.over-blog.fr

NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.

------------------------
-----------------------------------------------------
Les couvertures de livres sont reproduites
selon les principes du "Mode d'emploi".
 
Je n'ai pas pu joindre tous les éditeurs.
Si une image pose problème, signalez-la,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 15:24

Dans le cadre d'un travail sur l'identité numérique et les réseaux sociaux, il est fréquent de faire intervenir un partenaire extérieur ou l'équipe académique de sécurité.

 

Selon les cas, les élèves n'ont pas toujours le temps de s'exprimer autant qu'ils l'auraient souhaité et on peut leur proposer un temps de paroles sur ces questions.


 

http://farm4.staticflickr.com/3497/3315538783_c18950989d_m.jpg

 

Voici un atelier philo de type AGSAS-Lévine sur le mot "Internet",

après avoir posé le cadre :


1- On va faire de la philosophie. Elle concerne la façon dont les hommes vivent sur Terre et les questions qu'ils se posent. Il n'y a pas une, deux, trois... mais des milliers de réponses. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais la réponse de chacun. Chacun pense à sa façon. 

2 – On va réfléchir à un mot et non une question ou une phrase.

3 – Cela va durer 10 minutes.

4 – On va se placer de la place d’un "habitant du monde" : on ne parle pas de soi, de sa vie, mais en essayant de me mettre à la place de n'importe qui dans le monde. 

5 – Je ne vais pas vous interrompre, ni intervenir, mais noter ce que vous dites.

6 – Vous ne pourrez parler qu’avec le bâton de paroles. Personne n'est obligé de parler.

 

 

Les paroles d'élèves :

  1. Je pense qu’Internet, c’est quelque chose de relativement important. Beaucoup de gens travaillent sur Internet. Cela représente beaucoup d’emplois. Par exemple, il y a des sites qui créent des cartes de visite. Personnellement, je m’en sers pour beaucoup de choses. Quand on a un exposé… Il y a beaucoup de jeux vidéos sur Internet. C’est quelque chose de très vaste. On peut faire beaucoup de choses. Mais c’est aussi dangereux.
  2. De nos jours, sans Internet, on n’est plus grand chose A l’époque, pour faire des recherches tu passais trois heures pour trouver trois phrases ridicules ! Maintenant, c’est fait en deux minutes !
  3. C’est bien parce que sans Internet, jamais les profs nous auraient demandé de faire des exposés. Ce qui est embêtant avec Internet, c’est que dès qu’on a écrit une bêtise, on ne peut plus l’enlever.
  4. Ça correspond bien à notre génération. Mon père, il m’a raconté que les profs demandaient quand même des exposés à sont époque. Sans Internet, ce serait difficile. Ça fait partie de notre vie !
  5. Les réseaux sociaux, ça permet de discuter avec des personnes, Mais montrer des photos persos, c’est du narcissisme. Le vrai danger, ce sont les sites en ligne de poker, de jeux d’argent. Il y a des gens endettés. Internet, ça peut nous détruire. Mais c’est bien car on trouve des infos sur tout et rien.
  6. Internet, il faut s’en méfier : Wikipédia, c’est un site où tout le monde peut faire sa page avec la définition d’un mot. Une fois, j’y suis allé, c’était sur une femme politique. Mais c’était bizarre. Dans le cadre de la recherche, il faut croiser ses infos.
  7. Dans le cadre d’Internet, on ne vit plus. Quand on rentre de l’école, le week-end, on est sur Internet. On ne s’en lasse pas. Nos parents, ils profitaient de la vie, ils s’amusaient. Nous, on est des gros flémards !
  8. Quand je pense à Internet, je pense tout de suite à la page d’accueil de Google. En approfondissant, je pense aux dangers. On peut aussi faire plein de trucs : retrouver des amis… mais aussi se faire arnaquer.
  9. Je pense que je ne passe pas ma vie dessus. Je sors quand même souvent, quand je peux. Même si je suis souvent sur Internet, j’ai gardé quand même une vie.
  10. Un avantage des jeux vidéos en ligne, c’est qu’on ne connaît pas les personnes, donc on ne peut pas avoir de préjugés. Je pense à la séance qu’on a eu sur le racisme. Là, on ne peut pas savoir l’origine, la couleur de peau des personnes. C’est bien, ce genre d’anonymat.
  11. Les réseaux sociaux, ça ne sert pas à grand chose. Les amis, tu les vois toute la journée. Et pour le principe de rencontrer des gens nouveaux, on n’est pas sur un site de rencontre ! Je trouve ça un peu nul.
  12. Même ma grand-mère, elle a trouvé un jeu sur Facebook et quand elle ne peut pas y accéder, c’est la fin du monde !
  13. Et il y a des trucs qui ne servent à rien. Sur les sites de rencontre, les gens mettent n’importe quoi. Il y a des arnaques sur Le Bon Coin. Il y a des gens qui savent bien se servir d’Internet et en profitent.
  14. Les réseaux sociaux, c’est pratique pour la famille qui habite loin. Mais raconter sa vie parfois, c’est un peu ridicule. Ma sœur, elle met tout le temps des photos d’elle.
  15. Je voulais dire que ça offre des emplois, mais ça va aussi les réduire. D’ici quelques années, beaucoup de monde n’ira plus acheter sa nourriture en magasin. Ma mère, elle fait tout par Internet pour acheter. C’est très pratique.
  16. Les réseaux sociaux, c’est du n’importe quoi : Facebook, Meetic, Adopteunmec.com… MSN, c’est pratique. J’ai contact avec ma famille en Espagne et dans le nord de la France.
  17. Les sites où l’on peut parler, c’est bien, mais il faut faire attention à ce qu’on met.

 

Comment s’est passée la séance ?

 

  1. La séance était bien. Au début, le thème ne pas forcément plu. J’ai pas pensé grand chose, Puis, les idées sont venues. J’ai beaucoup aimé.
  2. C’est ma préférée parce que je trouvais ça intéressant de connaître l’avis de tout le monde, surtout après l’intervention de lundi. Et Internet, c’est important pour moi.
  3. Au départ, je n’ai pas accroché, parce qu’on en avait déjà parlé lundi. Mais comme on n’avait pas beaucoup pu s’exprimer, finalement, c’était bien.
  4. C’était bien !
  5. Au début, le thème ne m’a pas inspirée. J’avais peur qu’on récapitule ce que le monsieur avait dit. Mais finalement, c’est important d’en parler, parce que c’est notre quotidien
  6. C’était bien, mais j’ai préféré parler du racisme. Mais c’est bien que l’on n’ait pas redit ce que l’on avait déjà dit lundi. On n’a pas parlé que des dangers.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde Bernos - dans Internet
commenter cet article

commentaires