Presentation

  • : Le Bateau Livre
  • : Pédagogie, Bibliographies de littérature jeunesse & Activités autour de la lecture, la recherche documentaire, l'EMI, l'éducation à l'image, le bien-être... (collège-lycée)
  • Contact

Auteur

  • Mathilde Bernos
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.
  • Enseignante-documentaliste depuis 1998, j'exerce en collège dans l'Académie de Nice. J'ai animé des formations sur la littérature jeunesse, les carnets de voyage et les blogs dans l'Académie de Versailles et sur la relaxation et le bien-être dans l’Académie d’Aix-Marseille.

Recherche

Stop la pub !

 

_1200540.jpg

Pour éviter de voir des PUBS inopportunes
à bord du "Bateau Livre",
vous pouvez installer le module Adblockplus.

Droits de reproduction

Le travail pédagogique se partage.
Mais merci de
- ne pas le diffuser en ligne,
- me contacter avant toute utilisation pédagogique
- citer vos sources :
©DI - Mme B
ernos - http://lebateaulivre.over-blog.fr
NB : Aucun document ne sera envoyé en pièce jointe.
------------------------
---------------------------------------------------
Si la reproduction d'une couverture de livre
pose problème, signalez-le moi,
pour que je complète ses crédits iconographiques
ou que je la supprime du blog.
13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 20:40

SHUSTERMAN, Neal

Le goût amer de l’abîme

Nathan, 2018, 408 p. (Roman Grand format)

ISBN : 978-2-09-257675-5

16,95 €

 

Genre : inspiré d’une histoire vraie

Thème : schizophrénie

Niveau : 4e – 3e - lycée

 

Caden a quinze ans et aime jouer ou créer des jeux vidéo avec ses copains. Peu à peu, son comportement devient de plus en plus étrange, à leurs yeux, ainsi qu’à ceux de ses parents ou de ses enseignants : il croit que d’autres élèves veulent le tuer et passe de plus en plus de temps à marcher seul et pieds nus dans les rues... Caden s’imagine comme le passager d'un navire voguant sur des mers déchaînées, à la merci d’un redoutable serpent de mer…

 

Un roman déroutant, inspiré de la vie de l’auteur, dont le propre fils a dû se battre également contre cette maladie et dont certaines pensées et les dessins sont repris ici.

 

Avec les chapitres sur l’histoire de Caden et sa longue descente vers l’abîme de ses pensées perturbées, alternent ceux racontant ses délires intérieurs. Ce parti pris ne facilite pas la lecture et ce roman est à réserver plutôt à des bons lecteurs. J’ai mis du temps à entrer dedans et à m’intéresser au cheminement du personnage. Mais on perçoit peu à peu que le sentiment d’étrangeté et le trouble que l’on peu d’abord éprouver à la lecture des délires intérieurs du narrateur permettent peu à peu de saisir la montée progressive de la maladie, la perte de repères, la lente dissolution entre la réalité et l’imaginaire propre à la schizophrénie.

 

A quinze ans, j’avais adoré la lecture du Journal d’une schizophrène de Marguerite Sechehaye et je n’ai nul doute que des adolescents seront intrigués et touchés par ce récit, qui fait comprendre intuitivement ce que ressentent des personnes malheureusement prisonnières d’une maladie mentale. A conseiller donc sur ce thème, pour des lecteurs avertis.

Partager cet article
Repost0

commentaires